Attaque armée à Djibanar : une trentaine de têtes de bœufs enlevées

Attaque armée à Djibanar, village situé dans l’extrême Sud de Sédhiou. Trente têtes de bœufs ont été emportées. Les quatre bergers qui convoyaient le bétail ont été finalement libérés. Ils sont sains et saufs, selon le correspondant de Sud fm, qui donne l’information.

Dans ce département de Goudomp, frontalier à la Guinée Bissau, l’inquiétude gagne la population.

Une vingtaine d’hommes armés de fusils mitrailleuses  ont tiré des coups de feu en l’air pour tenir en respect les villageois avant de commettre leur forfait.

Cela s’est passé la  nuit à minuit, indique Djiby Diama Mansaly, le Chef de village de Djibanar.

Le jeune berger dont le troupeau a été emporté se désole du retard noté dans l’intervention des forces armées sénégalaises. Lamine Touré dit avoir échappé de justesse avec ses coups de feu de riposte.

Avec 22 têtes de bœufs enlevées le 16 juin dernier avant la trentaine emportée lors de cette attaque, cela pose un sérieux problème « d’appauvrissement des populations », relève le Premier adjoint au maire de Djibanar, Babou Diatta. Qui souhaite « vivement » la réouverture du cantonnement militaire situé à cinq kilomètres de Djibanar. « Les autorités militaires connaissent.  C’est le principal point de passage. C’est la seule solution », justifie-t-il, interrogé par Sud fm (via sedhiounews)