Ousmane Sonko hausse le ton, et évoque le droit de critiquer les magistrats !

Ousmane Sonko déplore l’arrestation de Barthelemy Dias pour outrage à magistrat.

Selon le leader du Pastef, dans un pays démocratique, on m’emprisonne plus les gens pour des histoires d’outrage à magistrats.

“A la limite, c’est des amendes pécuniaires qui sont appliquées, mais pas emprisonner quelqu’un. Mais, le magistrat, il est qui? On a le droit de les critiquer, comme on critique le Président de la République”, fustige Sonko dans le journal La Cloche.

Pour rappel, le Procureur de la République  a requis deux (2) ans de prison ferme à l’encontre de Barthelemy Dias poursuivi pour appel à l’insurrection entre autre délits.
(La Cloche)