Dialambéré « crache » sur la gestion du maire et demande une délégation spéciale

La commune de Dialambéré dans le département de Kolda traverse encore une zone de turbulences. 26 conseillers mènent la fronde pour que le maire Bouna Koïta soit relevé de ses fonctions dans les meilleurs délais. Les raisons ? Ces conseillers reprochent à leur magistrat sa mauvaise gestion. Ils ont tenu un point de presse le 31 mars dernier pour exiger des autorités la mise en place d’une délégation spéciale.

Face à la presse, ces conseillers frondeurs disent avoir la certitude que le maire Bouna Koita gère mal les ressources financières de leur collectivité. La preuve, « les services 313 et 321 ont permis aux maires d’utiliser plus de 12 millions pour honorer les salaires des agents municipaux alors que le personnel évalue l’argent perçu à 2 millions. Où sont passés les 9 millions », s’est interrogé le porte parole des conseillers, en l’occurrence Moussa Baldé. Qui poursuit : « le service 702 destiné à l’extension de l’électricité n’a pas permis de voir une seule lampe s’allumer dans notre commune ». Sans oublier « les fonds décaissés pour l’achat d’équipements comme les moulins que nous n’avons jamais vus ».

Autant de manquement qui font que « sur les 34 conseillers présents lors du vote du compte administratif, 26 ont voté contre ». Dans la même veine « cette mauvaise gestion du maire nous a obligés à refuser de voter le budget 2018, car on peut plus faire confiance à ce maire qui n’a jamais respecté les priorités des populations qui l’ont mandaté », a indiqué M Baldé très en colère.
C’est pourquoi « nous demandons au ministère en charge des collectivités locales de relever le maire Bouna Koita et de mettre en place, dans les meilleurs délais, une délégation spéciale », a exigé Moussa Baldé. Car, poursuit-il, « ce maire est en train de fausser le bilan de Macky Sall que nous voulons réélire en 2019 ». Si M Koita ne quitte pas la mairie, « ne soyez pas surpris des résultats de l’APR et de la coalition lors des prochaines élections dans la commune de Dialambéré», a averti M Baldé. Qui rappelle que le NON avait remporté lors du référendum, « c’était pour manifester l’insatisfaction des populations par rapport à la gestion du maire »

A signaler que nous avons tenté de joindre le maire pour recueillir sa version des faits, mais sans succès. La rédaction de Koldanews reste à l’écoute, s’il souhaite réagir.

ismaila.mansaly@koldanews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here