Ziarra de Saré Mamady : le Kalife Général plaide pour les producteurs d’arachide

Le village de Saré Mamady situé à une dizaine de kilomètres de Kolda a été le point de convergence de nombreux  fidèles musulmans ce weekend. Ils sont venus de toutes les régions du Sénégal et des pays limitrophes pour prendre part à la Ziarra de la famille chérifienne.

Occasion saisie par le Kalife Général pour poser sur la table de la délégation officielle dirigée par Le Ministre Abdoulaye Diop, en charge de l’emploi, de l’insertion professionnelle et de l’intensification de la main d’œuvre, les doléances des producteurs d’arachide. Ces derniers peinent à écouler cette année leurs productions, à cause des difficultés de financement constatées dans le déroulement de la présente  campagne agricole.

« En ce qui concerne l’arachide, je pense que la chaîne n’a pas suivi parce que les graines restent encore dans les  maisons. J’ai interpellé le Président de la République qui n’est pas responsable de situation. Mais qui peut trouver une solution à ce problème préoccupant », a expliqué Chérif Léhibé Aïdara à la délégation officielle. C’est pourquoi, poursuit-il, « nous avons formulé cette doléance pour que Monsieur Le Président de la République puisse aider les paysans à pouvoir écouler leur production ».

Le Ministre Abdoulaye Diop qui a reçu cette doléance des producteurs d’arachide promet de transmettre à ses supérieurs. Non sans expliquer aux populations, les bonnes performances du Sénégal dans le domaine de l’agriculture. « Sur le plan agricole, grâce au soutien de l’Etat et à cette volonté du Chef de l’Etat et du Gouvernement du Sénégal à booster l’agriculture, il est heureux de constater que, depuis l’avènement du Président Sall que nous sommes passés de 400 mille tonnes à 1 million 100 mille tonnes de riz ». Au même moment, « la production d’arachide est à 1 million 500 mille tonnes. Une production jamais atteinte depuis l’indépendance », se félicite Abdoulaye Diop.

Revenant sur le bilan de cette ziarra 2018, le Chérif déclare sans  ambages que « c’est une satisfaction totale ». Puisque « j’ai eu la chance de réunir toutes les familles maraboutiques de la région de Kolda mais aussi les différentes religions. Il y avait des musulmans et des chrétiens ». Ce qui fait dire au guide religieux que « cette commune volonté de vivre commune »  prônée par la famille chérifienne est réalité concrète au Fouladou.

L’autre motif de satisfaction du Kalife provient du fait que cette ziarra a été aussi un moment de prière pour « la paix au Sénégal et dans le monde et pour l’émergence de notre pays ».

ismaila.mansaly@koldanews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-huit − treize =