Kolda : Des apéristes menacent de boycotter le scrutin : ‘’ Nous ne battrons pas campagne et ne voterons pas pour la liste de Benno Bokk Yakkar

Après la publication des listes de candidats aux législatives du 30 Juillet prochain, la grogne gagne en intensité chez les apéristes de Kolda. Lors d’un point de presse, les militants et responsables membres de la coordination des congrès de base de l’APR sur une initiative du DG de l’ONFP, M.Sanoussi Diakhaté, sont montés au créneau pour dire leur désapprobation et manifester leur amertume. Ainsi, après la publication des listes de candidats, dont Sana Kandé et Madame Baldé proches de Abdoulaye Bibi Baldé, les proches de Sanoussi Diakhité se disent trahis par le chef de l’Etat, en dépit du travail remarquable qu’ils sont en train d’abattre sur le terrain.
‘’Nous sommes présents partout, aussi bien dans le département que dans la commune. Nous sommes en train de travailler seule structure organisée. Nous ne méritons pas un tel traitement. ‘’ Leur frustration est d’autant plus grande, qu’ils portaient encore les marques des coups de poignard qu’ils avaient reçus lors des échéances électorales passées. ‘’Faites le constat, aussi bien pour les locales que pour le Haut Conseil des Collectivités Territoriales, nous avions été zappés à chaque fois. Ce, malgré la consigne qu’avait donné le chef de l’Etat lors de la rencontre de réconciliation de tous les responsables, tenue à Ziguinchor. » Et voilà qu’un de leurs membres ne figure pas sur les listes pour les législatives.
‘’C’est la troisième fois de suite que nous sommes zappés », ont-ils regretté. Or lorsqu’ils avaient appris que c’est le chef de l’Etat et la conférence des leaders qui allaient prendre la dernière décision, ‘’nous avons applaudi parce que nous avons dit voilà, maintenant que c’est le chef de l’Etat qui va prendre les décisions et c’est la personne habileté à rendre justice. Nous ne sommes pas impliqués dans la gestion de la municipalité, ni dans la gestion du département. Et voilà que nous sommes encore écartés pour la députation. Nous souhaiterions que le chef de l‘Etat qui est le juge suprême de ce parti, prenne son courage à deux mains et nous rétablisse dans nos droits. Parce qu’aujourd’hui nous ne reconnaissons pas cette liste-là. Nous ne battrons pas campagne et ne voterons pas pour cette liste », ont-ils martelé.
Source: Setal.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here