Médina yéro Foulah. Une seule pharmacie dans le département

0
790

Le plus vaste département du Sénégal ne dispose que d’une seule officine de pharmacie. Ce suscite des interrogations chez les populations quand à la réussite du programme de couverture maladie universel CMU. Alors que les mutuelles de santé se développent à un rythme exponentiel dans toutes les communes, l’insuffisance d’officines complique les choses.

Les efforts sont perceptibles dans le secteur de la santé dans le département de Médina Yéro Foula. Mais ils devront toutefois se poursuivre par la mise en place de nouvelles officines pharmaceutiques. Pour acheter une ordonnance, un habitant de Bourouco est contraint à parcourir au moins de 100 km pour accéder à une pharmacie. Au cours d’une réunion pour la prise en charge des personnes vivant avec le Vih, pour leur implication dans la couverture maladie universelle, la question des dépôts pharmaceutiques à été soulevée.

C’était l’occasion pour Dr Diokhou, un des doyens des pharmaciens, de revenir sur l’impossibilité d’ouvrir des dépôts dans la zone du fait des procédures compliquées. Depuis 1994, il n’est plus possible d’ouvrir un dépôt pharmaceutique, le ministère ne donnant plus d’autorisation. Et pourtant, dit-il, pour Médina Yéro Foulah, c’est une nécessité car la seule pharmacie existante est très éloignée de certaines localités comme Kéréwane, Bourouco, entre autres. Aujourd’hui, c’est le ministère qui choisit les sites pour ouvrir une pharmacie avec des critères mettant en avant le nombre d’habitants.

Les jeunes pharmaciens ne se bousculent pas dans les chefs lieux d’arrondissements du Fouladou pour ouvrir leur officine. Médina YéroFoulah mérite une discrimination pour l’ouverture de dépôts dans des zones comme Ndorna, Kéréwane, Bourouco ou Fafacourou pour empêcher l’utilisation des médicaments de la rue et la ruée vers les charlatans. Cette urgence est signalée pour le succès de l’enrôlement à la CMU et gagner le combat contre les faux médicaments.

Laisser un commentaire