Vote du budget de kolda. Plus d’un milliard pour faire décoller kolda

Le budget de la municipalité de Kolda a été adopté, ce lundi 30 janvier 17, et est arrêté à la somme de 1 220 070 729 F Cfa, soit une baisse de 13,49% par rapport au dernier exercice. Cette baisse est en lien avec les capacités de réalisation de la commune, a justifié le maire de la commune de Kolda, Abdoulaye Bibi Baldé, également ministre de l’Environnement et du Développement durable.

Pour cette année 2017, il s’agit d’un budget dont les investissements sont surtout orientés vers l’énergie, l’assainissement et l’accès à l’eau. Un programme d’extension de l’électricité est en effet en cours pour servir les diverses zones d’une ville en pleine croissance. Il en est de même pour l’assainissement qui demeure un véritable casse-tête dans une ville cuvette dont le plan directeur d’assainissement est en cours de finalisation. Kolda reste d’ailleurs une ville où les puits servent encore dans l’essentiel pour accomplir les tâches ménagères.

S’expliquant sur ce nouveau budget dont le montant a été exonéré d’environ 400 millions, le ministre maire Abdoulaye Baldé dira : « La baisse du budget de cette année se justifie par rapport aux réalisations. Nous savons que nos activités réalisées tournent autour de 400 à 500 millions et également il faut aller vers l’amélioration du taux de recouvrement »

Au cours de la séance consacrée au vote et à l’adoption de ce budget, effectués donc en présence du maire Abdoulaye Bibi Baldé, les conseillers sont largement revenus sur les priorités actuelles dans les quartiers. Les cas du cimetière de la ville et du quartier Bouna ont été évoqués car ils constituent de véritables épines sous les pieds des populations.

Pour le grand cimetière à Gadapara par exemple, ce sont les jeunes de la localité qui se sont mobilisés pour organiser une quête et reprendre un pan du mur. Mais beaucoup reste à faire et la passivité de la municipalité a été dénoncée par certains élus. Même cas pour le cimetière de Bouna dont le mur est très bas et s’est écroulé dans certaines parties. A côté de ces problèmes, d’autres sujets comme le curage des caniveaux à ciel ouvert et l’emploi des jeunes ont été soulevés au cours du débat. Occasion a été saisie par ailleurs par les conseillers pour saluer le projet promo ville qui va permettre de revêtir 4 kms de routes bitumées ainsi que le plan d’aménagement de l’esplanade des berges du fleuve et l’acquisition de matériel de nettoiement dont des citernes et bennes.

Les questions diverses ont été l’occasion de soulever le climat tendu entre le 5ème adjoint au maire et le secrétaire municipal accusé d’outrepasser sa mission par l’élu. Suffisant pour déclencher la riposte de l’indexé, obligeant le maire de la commune à réagir pour sauver le bureau municipal. Reste néanmoins que certains des onze engagements du candidat maire tardent aujourd’hui encore à être mis en œuvre, notamment le dragage du fleuve entre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here