Infrastructures sportives : Kolda le désert

0

L’infrastructure fait peau neuve.

La région de Kolda reste un désert infrastructurel et le sport n’y échappe pas. Un seul stade régional digne de ce nom dans Kolda commune, le reste, des espaces ou les sportifs se débrouillent. Combiné à l’insuffisance de personnel technique d’encadrement.

Kolda commune possède un stade régional et six plateaux multifonctionnels, fruit d’un combat des jeunes du Fouladou. Le président Wade avait marqué de son empreinte ses réalisations. Comme son nom l’indique les plateaux peuvent servir pour les arts martiaux, le handball, le volleyball, le basketball et la lutte. Aujourd’hui, le stade réalisé
grâce à la coopération chinoise est une fierté pour les sportifs avec un terrain de basketball pouvant aussi servir pour le handball. Les athlètes ont aussi une piste. Voila tout pour la région de Kolda en termes de structures dédiées au sport. Le reste est constitué d’aires de jeu sommaires aménagés par les sportifs ou quelques rares écoles possédant des terrains pour l’éducation sportive.

Le président de l’Odcav de Kolda, Yaya Baldé, reconnait cette situation et énumère les besoins pour la région. «Nous avons besoin d’un second stade municipal et de salles pour les arts martiaux», indique-t-il.

Kolda commune, a des plateaux sportifs multi fonctionnels grâce au financement pour la célébration des fêtes de l’indépendance en 2006 mais un sérieux problème de gestion se pose. La municipalité doit revoir la gestion et chercher des conseillers sportifs pour une animation dans ces infrastructures.

Pour Médina Yéro Foulah, la situation est plus difficile. Il n’y a rien dans le département dont le potentiel est encore
sous exploité dans des disciplines comme la lutte et autre cyclisme. Sans infrastructures et de techniciens pour impulser le sport dans ce vaste département. Seule la commune de Pata dispose d’un terrain avec une clôture sommaire. Yaya Baldé explique que avec le besoin d’aires de jeu évolutives tout est à faire. «Les espaces sont disponibles mais il n’y a aucun projet de réalisations d’infrastructures sportives. Les collectivités locales trouvent des
partenaires car le sport est une compétence transférée mais il faut que l’Etat nous vienne en aide pour les grands travaux. Les élus ne doivent pas simplement s’arrêter à acheter des maillots et autres ballons. Ils doivent se battre pour les infrastructures. Il y a des disciplines qui peuvent valoir à Kolda de bons résultats mais sont encore pas bien organisées. A l’image du cyclisme car, le vélo étant un des moyens de transport des plus utilisé ainsi que la marche. Mais aussi et surtout la lutte », soutient-il.
ABDOU DIAO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here