jeudi, mai 30, 2024

Crise en Casamance: Le Sénégal mobilise plusieurs milliers de ses forces pour mener la guerre contre Attika

Ne ratez pas!

Suite aux récents événements qui ont vu Attika mettre en déroute les Diambars, dans la forêt de Basse Casamance, avec deux attaques (mercredi et ce dimanche nuit vers 3h du matin) contre les forces d’occupations sénégalaises soldées par des pertes en hommes et en matériel de guerre, l’heure du rassemblement a sonné.

Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest de la Casamance, l’activation d’un large front uni et rassemblé est un impératif politique et stratégique qui déterminera l’avenir de la Casamance en lutte.

Nous appelons toutes nos forces nationalistes armées et/ou politiques à se donner la main, à constituer une nouvelle armée réconciliée pour combattre les forces d’occupation sénégalaises. Une armée réconciliée, à jamais débarrassée du pathos de chefferie

Le Sénégal mobilise en ce moment plusieurs milliers de ses forces pour mener la guerre contre Attika. Un front uni est le seul moyen de défendre la Casamance en lutte et d’arriver à la réalisation de nos idéaux politiques.

Désormais, plus aucun chef de cantonnement, plus aucun commandant, plus aucun Général de notre armée n’a le droit de jouer à la division, à la querelle de chefferie. Finis les séminaires à San Domingo, finies les discussions de Rome, finies les promenades des médiateurs dans notre maquis, finie la récréation.

Car la seule chefferie qui vaille, c’est celle d’une Casamance debout comme un seul homme pour faire face à son destin. Celui de devenir un Etat-Nation démocratique, libre et indépendante. Plus nous sommes divisés, plus nous nous défendrons moins.

Cet appel au front uni contre l’occupation et pour la défense de nos droits sacrés est lancé en l’endroit de tous les combattants d’Attika, en vue dire au Sénégal : Dégage de la Casamance.

A cet effet, inspirons nous (car l’heure est grave) de nos vaillants résistants aux colonisateurs que sont : Sihalebe Diatta, Aline Sitoe Diatta, Sounkary Camara, Moussa Molo Baldé, Dofa Bodian, Fodé Kaba Doumbouya, Ahoune Sané, Djignabo Bassène, etc.

Le CIU (cercle des intellectuels et universitaires du Mfdc)

Source:Setal.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

La période de vérification reCAPTCHA a expiré. Veuillez recharger la page.

Articles récents

France: nouvelle manifestation à Paris contre la guerre à Gaza

Un total de 4.500 personnes, selon la préfecture de police, se sont rassemblées mercredi soir dans le centre de...

Notre sélection pour vous