ENDA organise une journée de plaidoyer en faveur de l’éducation des enfants à Kolda

Au Fouladou, les nombreuses classes en abri provisoire, le faible taux d’enregistrement des enfants à la naissance, l’insuffisance d’infrastructures socio-éducatives, les mariages et grossesses précoces entre autres, continuent de plomber l’éducation des enfants. Suffisant pour qu’ENDA Jeunesse Action organise une journée de plaidoyer ce mardi 20 mai afin de pousser les décideurs à prendre à bras-le-corps ces questions, ceci pour inverser la tendance. Cette journée s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme EDUPRO (Eduquer par la Protection) exécuté par ENDA dans 11 villages du département. Ainsi, l’activité a réuni les autorités, acteurs de la protection de l’enfance, responsables d’OSC, leaders communautaires entre autres pour faire un diagnostic sans complaisance et de manière participative de la situation de l’école à Kolda en vue d’un plaidoyer fort en faveur de l’éducation des enfants du Fouladou. A l’issue de cette importante rencontre les acteurs conviennent de plaider pour l’enregistrement des enfants à la naissance qui reste un problème majeur dans cette contrée. Le renforcement de capacités des leaders communautaires et la redynamisation des comités de protection ne sont pas en reste, a expliqué Fodé Diop responsable de ENDA Jeunes Action à Kolda. A l’en croire, un mémorandum va être remis dans les prochains jours aux autorités.

ismaila.mansaly@koldanews.com

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here