FACE A LA PRECARITE AMBIANTE DES PAYSANS : Le Khalife de Taslima invite le chef de l’Etat à penser au monde rural

0
Koldanews.com – Cette année les récoltes sont loin d’atteindre les attentes des populations. Une dure situation qui accentue la précarité ambiante des paysans. Ainsi craignant une famine grave, le Khalife de Taslima,  El Hadji Cheikh Sidiya Diaby invite le chef de l’Etat Macky Sall à penser au monde rural. 
El Hadji Cheikh Sidiya Diaby, Khalife général de Taslima (région de Sédhiou) est très préoccupé de la précarité ambiante qui sévit dans le monde rural. En bon producteur, le marabout qui a sous sa tutelle plus de cent cinquante talibés a des soucis dans sa tête et pour cause les rendements sont jugés insuffisants. Les récoltes regrette-t- il,  sont loin d’atteindre les attentes des populations. Cette faiblesse de la production est expliquée par un déficit pluviométrique notamment dans le temps. «Il y a eu de fortes pluies cette année, mais la pluie s’est arrêtée prématurément c’est pourquoi toutes les variétés de semis n’ont presque pas arrivées en maturité», justifie-t-on la faiblesse des récoltes.
Ainsi le Khalife El Hadji Cheikh Sidiya Diaby se dit très préoccuper par les maux qui gangrènent le monde rural, les agriculteurs en particulier confrontés à de sérieuses difficultés. Donc selon lui le président de la république et son gouvernement doivent avoir une oreille attentive à leur situation.
« Il  (Macky Sall) doit accompagner encore  plus les agriculteurs. Cette année les rendements ne sont pas à la hauteur des attentes. Il faut baisser les prix des intrants et le matériel agricole. Pour développer le pays, il faut aider  les paysans  qui constituent la grande majorité de la population ».
Car selon lui, cette  situation qui hante déjà son sommeil va à coup sûre accentuer la précarité ambiante dans laquelle vivent les populations du monde rural. Ainsi prévient le marabout si rien n’est fait, le monde rural va droit vers une crise alimentaire «c’est la famine qui va servir bientôt», a-t-il dit. C’est pourquoi, il demande au chef de l’Etat Macky Sall et de son gouvernement de penser dés maintenant au monde rural. Autres souci d’El Hadji Sidiya Diaby est relatif à la cherté des ordonnances au niveau des structures de santé, «les ordonnances sont très chères. Quand tu as un malade, tu as deux soucis ; sa maladie d’un coté et de l’autre coté tu penses aux ordonnances qui sont inaccessibles pour une bourse d’un pauvre paysan», a conclu le marabout c’était à l’occasion de la 69ème édition du gamou de Taslima.
SOULEYMANE  SALL / KOLDANEWS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here