«…,atteindre un taux de 7% paraît un peu chimérique» selon l’économiste Sérigne Mbacké Sylla

« Le chef de l’Etat projette, au niveau du cadrage macro-économique, de faire passer le taux de croissance économique, de 4 à 7%, ce qui est quand même très ambitieux, compte tenu du comportement et de l’évolution de l’activité économique au Sénégal. C’est une projection qui est réalisable sur une longue période, mais il faudrait changer complètement de schéma politique, parce que le schéma qui est retenu par le régime actuel privilégie la logique de la redistribution sur celle de l’accumulation. Alors que pour faire de la croissance, il faut créer de la valeur ajoutée, mais si on veut accorder plus d’importance au volet social par rapport au volet économique, atteindre ce taux de 7% paraît un peu chimérique. Donc il faut créer de la valeur ajoutée pour faire de la croissance et pour créer de la valeur ajoutée, il faut des entreprises. Pour cela, il faut que le secteur privé soit épaulé, mais on a assisté à des fermetures d’entreprises. C’est difficile, d’autant plus qu’il y a une fiscalité lourde à supporter, ce qui fait que les investisseurs potentiels risquent de ne pas être très motivés à venir au Sénégal. Il faut redéfinir la politique fiscale pour une meilleure attractivité du Sénégal. Pour avoir une croissance économique soutenue, il faut accompagner les entreprises dans leurs activités de création de richesses, mettre en œuvre des conditions leur permettant d’alléger leurs charges fiscales, augmenter les subventions qui leur sont accordées afin qu’elles puissent faire face à leurs coûts de production. Si l’Etat parvient à mettre en place ces stratégies, on pourrait avoir un taux de croissance de 4 à 6%, et atteindre 7% sur une longue durée. Ce sont les entreprises qui portent la croissance et pas l’Etat, et pour qu’elles puissent permettre au Sénégal d’atteindre ce taux de 7%, il faut qu’elles aient les moyens de leur politique.

L’OBS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here