Me Aissata Tall Sall « Le Sénégal doit s’inspirer du Maroc où les détentions préventives ne dépassent guère trois mois «

Me Aissata Tall Sall , député à l’Assemblée Nationale et membre du groupe parlementaire Bennoo Bokk Yakaar (BBY) s’est insurgé mercredi, à Dakar contre la banalisation des retours de parquets.

« C’est une atteinte grave à la liberté des gens. L’enquête n’a de sens que quand elle gagne en célérité », a-t-elle souligné. La député maire de Podor a faite cette déclaration lors de l’examen du budget du ministère de la justice, à la plénière de l’Assemblée Nationale. »Arrêtez les retours de parquet. Cela ne dépend que de vous. Cela ne dépend que des procureurs », a martelé Me Sall. Lors de son intervention qui a été suivie avec beaucoup d’intérêt par ses collègues, l’avocate et non moins membre du parti Socialiste, a notamment plaidé pour la fin des longues détentions préventives dans les prisons sénégalaises. « Au niveau de l’instruction, les longues détentions préventives doivent cesser. Le Sénégal doit s’inspirer du Maroc où les détentions préventives ne dépassent guère trois mois « , a-t-elle suggéré.Dans son intervention, elle s’est également appesantie sur les conditions de la grâce. » Ces conditions ne sont pas faites pour soulager les prisons, mais plutôt pour récompenser ceux qui auront le meilleur comportement en prison », a-t- elle précisé.

Siaka NDONG /  Setal.net,

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here