Serigne Mboup et Khalifa Sall se tiraillent le terrain devant accueillir les marchands de Sandaga

Le terrain où le maire de Dakar veut reloger les marchands ambulants est l’objet d’un litige entre la municipalité et l’homme d’affaires Serigne Mboup qui voulait y construire un centre commercial à l’image de celui de Touba-Sandaga.

Selon Serigne Mboup qui était face à la presse hier, le projet date de 2000. A l’époque, c’est Mamadou Diop qui était maire de Dakar. L’idée était de construire sur le terrain sis à l’avenue Lamine Guèye un centre commercial moderne.

A son arrivée à la tête de la municipalité, Pape Diop approuve le projet mais milite pour la création d’une société publique-privée dénommée « Dakar-Horizons Sa » dont la mairie détiendrait les 33% des actions.

Mais lorsque Khalifa Sall a succédé à Pape Diop, il a tout remis en cause et sans attendre il enclenche une procédure judiciaire dont le but est de dissoudre la société « Dakar Horizons Sa » pour ensuite y reloger les marchands ambulants déguerpis au marché Sandaga.

Ce que Serigne Mbour n’entend pas de cette oreille. Le patron du groupe CCBM ne comprend pas qu’on veuille le déloger pour installer des marchants d’autant que lui-même voulait construire sur le terrain un centre commercial. Il a adressé une lettre à la mairie de Dakar pour se plaindre mais s’est fait éconduire pour ensuite être redirigé vers l’auteur de l’arrêté le sommant de libérer les lieux, le préfet de Dakar.

Selon l’As , il a décidé de se battre pour reprendre son ce qui lui revient de droit.



l’As via Setal.net,

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here