Macky Sall obtient 19 Milliards de la BAD pour l’emploi des jeunes au Sénégal

LE CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA BAD vient au cours de sa réunion tenue ce mercredi 23 octobre 2013, à Tunis, d’approuver l’accord de prêt du Projet d’Appui à la Promotion de l’Emploi des Jeunes et des Femmes (PAPEJF) pour un montant de 21 millions d’Unité de compte (UC), équivalant à prés de 18,8 milliards de francs CFA. En plus de cette somme, il s’y ajoute une contrepartie nationale de deux milliard cinq cent million de francs CFA (2,5 milliards) traduisant l’engagement du Gouvernement du Sénégal pour une véritable promotion des jeunes.

« Ce projet permettra de créer au moins 15 000 emplois durables et décents en milieu rural et périurbain, dont 60% de jeunes garçons et filles et 40% de femmes, et de renforcer les capacités techniques et managériales de 17 000 promoteurs », lit-on sur le communiqué.

Le communiqué renchérit que le choix de la chaîne des valeurs agricoles et des services permettra d’élargir les opportunités d’emploi et de création de revenus, dans les régions ciblées de Kaolack, Fatick, Thiès, de la Casamance naturelle (Ziguinchor, Kolda et Sédhiou) et de la banlieue de Dakar par une meilleure valorisation des productions et potentiels spécifiques des zones retenues,.

C’est ainsi que ce projet permettra au Sénégal de se doter d’un système national sur le marché de l’emploi avec des statistiques en temps réel sur la demande et l’offre d’emploi. Ce qui facilitera la collecte et l’accès aux données sur le marché.

Le communique rappelle que le PAPEJF n’est pas pris en compte dans le cadre de coopération entre la BAD et le Gouvernement du Sénégal.
C’est sur la demande expresse du Chef de l’Etat, le Président Macky SALL, que le Président de la BAD a accepté lors de sa visite officielle au Sénégal en septembre 2012, de réorienter des ressources financières vers l’emploi des jeunes et des femmes.

Le Président de la République a fait montre à cet effet, d’une volonté politique jamais égalée au Sénégal.
Le PAPEJF traduit ainsi un partenariat fort entre le Gouvernement du Sénégal et la Banque Africaine de Développement. Des experts du bureau de l’Institution financière à Dakar et au Siège à Tunis ont travaillé avec les fonctionnaires de l’Etat du Sénégal pendant plusieurs mois sur la formulation du projet dont l’accord de prêt vient d’être accordé.

Avec Setal.net,

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here