Moustapha Diakhaté refuse à Mame Khary Mbacké ce qu’il accepte pour Mariama Diallo

Députée de la majorité, la députée Mame Khary Mbacké a crié son ras le bol et a décidé de quitter le groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar pour rejoindre celui de Rewmi. Mais c’est sans compter sur la volonté de Moustapha Diakhaté de le faire expulser de l’Assemblée nationale. Cependant, ce dernier ne semble pas cohérent dans sa démarche car au même moment un député de l’opposition est resté au groupe de la majorité sans l’aval de son parti, le Rewmi.

A l’Assemblée nationale, la rupture tant prônée n’est que de nom. Et ce n’est pas le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar qui nous démentira. En effet, Moustapha Diakhaté est sur les pas de ses prédécesseurs s’il ne fait pas pire. Sinon, il n’aurait pas cautionné l’adhésion de Mariama Diallo au groupe dont il conduit les rennes et au même moment décréter l’exclusion de Mame Khary Mbacké au motif qu’elle a décidé de quitter le groupe de la majorité. Mariama Diallo, pour ceux qui ne la connaissent pas est la députée rewmiste qui a été démarchée par l’Apr (c’est le deuxième vice-président de l’Assemblée nationale qui fait cet aveu) afin de déstabiliser le parti Rewmi qui vient de quitter la coalition qui a porté Macky Sall au pouvoir. Pourtant ledit parti n’a entrepris une quelconque démarche pour la bouter hors de l’Assemblée nationale. Tout le contraire de l’Apr qui, bizarrement, fait des pieds et des mains pour voir la députée de Mbacké être remplacée par sa suppléante Khady Gaye. Une démarche incohérente et qui illustre bien que le slogan « la patrie avant le parti » n’est que de la poudre aux yeux pour endormir les âmes naïves.



Avec Setal.net,

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here