Les souteneurs de Hissène Habré versent dans le ridicule et le terrorisme intellectuel

« Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire » disait Albert Einstein.

En désespoir de cause et sachant pertinemment que le sort de leur « bienfaiteur » se joue à  un mètre de la prison, les souteneurs de Habré se ridiculisent, usurpent des titres et utilisent le terrorisme intellectuel. Peine perdue ! Ils se cachent  sans honte derrière un dignitaire lébou pour terroriser tels  des islamistes Shébab. Ils font preuve d’un sadisme extrême en liant la souffrance du peuple sénégalais (pénurie d’eau par exemple) à l’arrestation de ce monstre de Habré qui a exterminé 40 000 personnes. Un criminel qui  a torturé pendant 8 ans  avec une sauvagerie inouïe des milliers de tchadiens. Les détenus de sa police politique étaient à la merci des hommes sans foi ni loi, sans cœur, sans tête. Bref des sauvages !

Avec un tel cynisme, ce mépris pour la vie humaine et cette haine de l’autre, aucun dignitaire lébou, digne de ce nom,  n’ose soutenir Habré au détriment du peuple sénégalais.

Quel est donc ce dignitaire lébou, capable de pousser le ridicule au point de déclarer (NDLR: dans www.derniereminute.sn) que «  l’affaire Habré est au cœur des déboires de Macky Sall et appelle ce dernier à le libérer immédiatement avant qu’il ne soit trop tard. » Mensonges et rêvent de ceux qui cherchent encore moyennant finances à redorer le blason terni d’un homme qui a trempé sa main dans le sang et dans la merde pendant 8 ans.

Les souteneurs de Habré récupèrent les différentes crises que vivent les sénégalais  et surfent sur l’anti-patriotisme obsessionnel juste pour récupérer les miettes de ce dictateur. Quelle honte ! Les sénégalais s’agacent et s’esclaffent lorsque  CE MACHIN,   le CAS HABRE (collectif Africain de Soutien à Habré) s’exprime. Mais cette ironie que ses membres provoquent, le ridicule qui leur est désormais attaché comme des grelots à leurs épaulettes, tout ce flot de dérision vient de ce qu’ils ne sont que des profito situationnistes, utilisent Habré pour survivre… Et Habré  tente à chaque fois de trouver du réconfort auprès de ces affamés qui bénéficient de ses largesses pour leur fidélité et leur trahison.

Alors que les victimes du Pinochet tchadien lutte pour la justice, Les membres du CAS HABRE ont le nez et les yeux dans les poches et les tiroirs de Habré.  Les premiers pensent avec leur tête, les seconds, seulement avec leurs tripes et leurs instincts grégaires. Ce mariage atroce entre ces sénégalais de gauche  et la barbarie la plus abjecte, a pu se réaliser grâce à l’argent malheureusement.

Dans leur mensonge et leur campagne d’intoxication, ils font déclarer à un fantôme que « Macky va continuer à avoir des problèmes, s’il ne libère pas l’ancien Président Tchadien. Ce n’est pas un homme ordinaire ». Effectivement, Habré n’est pas un homme ordinaire car il massacré 40 000 autres. Un homme aigri, flirtant avec le crime, opprimant son peuple, perdu dans son idéologie, et rejeté par tous les tchadiens. Un manipulateur, calculateur, et rusé qui a su mentir et tromper certains sénégalais surtout ceux qui ont mis en place une organisation pour le soutenir. Honte à vous !

Les larmes des vrais sénégalais patriotes  ont d’autres malheurs à arroser, pas ceux de cet ex dictateur tchadien ; les chapelets des vrais dignitaires  sénégalais sont égrenés pour la paix en Casamance, le développement du pays et non pour les beaux yeux d’un ubuesque criminel qui a massacré son peuple et qui a gouverné de façon fantasque et imprévisible.

Les  histoires sordides des souteneurs de Habré ne contribueront jamais à faire oublier que 40 000 personnes sont mortes durant son règne de terreur.  Le règne durant lequel, il a créer un « abattoir sara » pour exterminer les cadres.

Evariste K

DJETEKE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq × 4 =