Développement de la riziculture pluviale : Les acteurs de la filière en conclave à Kolda

Ne ratez pas!

La culture du riz pluvial suscite beaucoup d’espoir en Casamance. Les acteurs de la filière riz Nerica se sont retrouvés, ces deux derniers jours, à Kolda pour réfléchir sur les moyens d’accroître les rendements boostant ainsi la production grâce à l’appui du Projet croissance économique (Pce) de l’Usaid.

La diffusion du riz Nerica (Nouveau riz pour l’Afrique) dans les trois régions de la Casamance naturelle connait un véritable succès. C’est du moins, la conviction de Malick Sada Sy, spécialiste chaîne de valeurs céréales à l’Agence américaine pour le développement international/Projet croissance économique (Usaid/Pce) Kolda. Il estime, cependant, qu’il faudra redoubler d’effort pour améliorer la qualité des semences et assurer le suivi des parcelles afin d’augmenter les rendements. Il s’exprimait lors d’un atelier bilan  de l’intervention dudit projet dans les régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor sur la riziculture pluviale.

Il faut dire que ce projet qui a été initié, il y a environ trois ans, par l’Etat du Sénégal, en partenariat avec l’Usaid, s’inscrit dans le cadre de la politique définie par le gouvernement du Sénégal pour assurer la sécurité alimentaire.
Les participants se sont penchés, durant deux jours, sur  le niveau d’adoption du riz Nerica, les initiatives en cours, les ressources mobilisées, les résultats obtenus et la préparation de la campagne agricole 2013. « On voit que la diffusion de Nerica au sud-est est vraiment satisfaisante. Mais, il faudra aussi redoubler d’effort pour la qualité des semences et le suivi des parcelles pour augmenter les rendements. Naturellement, l’Usaid/Pce va accompagner les réseaux pour atteindre ces objectifs. Toutes les recommandations qui ont été faites aujourd’hui, seront suivies et nous allons faire de notre mieux pour accompagner nos partenaires à l’atteinte des objectifs », déclare Malick Sada Sy. Il estime que malgré les contraintes liées à la disponibilité des semences en qualité et en quantité suffisantes et à l’application des itinéraires techniques, qu’il est possible d’atteindre les objectifs que s’est fixés le projet notamment dans l’augmentation des rendements et la diffusion du Nerica dans le sud-est du Sénégal. L’Usaid/Pce se fixe, aujourd’hui, comme objectif prioritaire de produire suffisamment de semences locales de qualité pour les redistribuer ensuite, à ses partenaires locaux et revendre le surplus de la production dans les autres contrées du pays.

Pour sa part, la gestionnaire de la base des données du Gie Kissal, Anna Gaye,  par ailleurs, porte-parole des réseaux travaillant avec les producteurs sur le terrain, l’initiative du Pce est à louer à tout point de vue. « Le Pce nous a, un tout petit peu, facilité les choses parce que certes, les organisations travaillent avec des programmes et projets, mais, il a accompagné ses producteurs dans la diversification de la production, surtout céréalière. Les gens ont introduit le Nerica et les producteurs ont compris qu’il était possible de le cultiver dans la zone parce qu’avant, quand on parlait du riz de plateau, il fallait se rendre au bassin de l’Anambé, alors que maintenant, dans des localités comme Mampatim, Djindé et Nioro, il est possible de faire le riz pluvial de plateau », dit-elle. Elle estime que l’une des principales contraintes qui empêchent l’augmentation de la production du riz pluvial de plateau est due au manque de semences de qualité. Des solutions sont déjà envisagées par le projet pour remédier à ce problème.

Pour la campagne agricole 2013, le Pce va mener un vaste programme de renforcement des capacités des producteurs et des animateurs notamment sur les bonnes pratiques agricoles, la technique du « conservation farming » afin de prendre en compte les changements climatiques qui se traduisent souvent, par des pauses pluviométriques, mais aussi, les techniques de contrôle de la qualité et la production des semences.

Mamadou Aliou DIALLO (lesoleil.sn)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Perquisitions chez Donald Trump: les procureurs s’opposent à la publication des raisons de la fouille

Le ministère américain de la Justice s'est opposé lundi à la publication d'un document judiciaire censé donner les raisons...

Notre sélection pour vous