L’UE appelle la Guinée à éviter toute violence

L’Union européenne (UE) a appelé mardi la Guinée à faire en sorte d’éviter toute violence avant les prochaines élections législatives.

La Haute Représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Catherine Ashton, « regrette la recrudescence de la violence que connaît la République de Guinée » et « exhorte l’ensemble de la classe politique à condamner sans réserve cette violence gratuite et à sensibiliser ses militants et la population à éviter toute violence lors de manifestations publiques », a déclaré son porte-parole dans un communiqué.

Au moins trois morts et une trentaine de blessés ont été enregistrés depuis jeudi dernier dans des violences opposant des manifestants et des agents des forces de l’ordre à Conakry, capitale guinéenne, où ont eu lieu plusieurs manifestations de protestation contre un décret fixant au 30 juin la date des élections législatives.

La chef de la diplomatie européenne « salue la déclaration commune du gouvernement et des partis politiques du 24 avril 2013 dans laquelle ils s’engagent à régler leurs différends uniquement par des moyens pacifiques », selon le communiqué.

Mme Ashton « invite les parties prenantes à s’engager dans le dialogue » sous les auspices de Saïd Djinnit, représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest, facilitateur dans la crise guinéenne au nom de la communauté internationale.

Elle « rappelle que la crise politique ne pourra être résolue qu’ en respectant les règles de la démocratie et à travers un dialogue véritable qui ne connaisse ni sujets tabous ni préalables.

(Xinhua)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here