vendredi, février 3, 2023

CONTRIBUTION : La Lumière sur les supposés « 100 millions de Wade à la grande mosquée de Kolda »

Ne ratez pas!

Dans un contexte de calomnie à l’honorabilité d’une femme, pas n’importe qui, mais bel et bien  AISHA, la mère des croyantes, pure parmi les purifiées, fille de Abou Bakr et noble épouse du Prophète Mohamed (Psl), le Seigneur, l’Omniscient et le Témoin de toute chose, avait révélé ces versets pour la blanchir  des accusations d’adultère. Je cite:

[11] Certes, une bande parmi vous a propagé une abominable calomnie. Mais ne croyez pas que cela soit de nature à vous nuire ; au contraire, cela constitue un avantage pour vous, car chacun des complices est appelé à répondre de son forfait, alors que l’auteur principal de cette médisance subira, lui, un terrible châtiment. [12] Quand vous avez entendu cette calomnie, les croyants et les croyantes auraient dû avoir une meilleure opinion d’eux-mêmes et simplement dire : «C’est là une calomnie manifeste !» [13] Que n’ont-ils amené quatre témoins pour appuyer leur accusation? Ne l’ayant pas fait, ils ne sont au regard de Dieu que des menteurs ! [14] N’étaient la grâce et la bonté de Dieu envers vous dans ce monde et dans l’autre, vous auriez subi un terrible châtiment en punition de vos commérages [15] et des propos que vous colportiez de bouche en bouche, sans en avoir aucune preuve, croyant que la chose avait peu d’importance, alors qu’elle revêtait une gravité exceptionnelle auprès du Seigneur. [16] Que n’avez-vous dit, en entendant ces racontars : «Il ne nous sied pas de tenir de tels propos ! Grand Dieu ! C’est une calomnie atroce !» [17] Dieu vous exhorte à ne plus jamais commettre de pareilles erreurs si vous êtes de vrais croyants. [18] Dieu vous expose Ses signes avec clarté. Il est Omniscient, Il est Sage. [19] Ceux qui se plaisent à discréditer les croyants subiront des tourments douloureux dans ce monde et dans l’autre, car Dieu sait et vous, vous ne savez pas. » Versets 11 -17

Dans un autre contexte, cette fois-ci, une calomnie de “détournement d’argent de la mosquée“, ces versets de la sourate 24 intitulée «  La lumière » auraient suffi comme réponse à ces grossiers mensonges venus je ne sais d’où et colportés par des journaleux en panne d’informations, toujours prêts à mettre l’huile sur le feu, aidés en cela par des politichiens en perte de gloire, des religieux à la recherche de chapelle, toutes ces trois catégories d’esprits tordus semblables aux hypocrites du VIIe siècle, tapis dans le camp du prophète guettant toute occasion pour saper sa mission. Mais hélas ! On n’éteint pas  la lumière de Dieu par la bouche.

Dès que le président Maky Sall a donné son engagement de reconstruire la grande mosquée de Kolda, ces fossoyeurs des actions nobles ont mis en branle leur redoutable machine de guerre à savoir la désinformation via une certaine presse alimentaire dans le seul but de saboter l’entreprise de reconstruction de cet édifice religieux, hautement symbolique et historique, la première grande mosquée de la région.

Et voici en intégralité ce qu’ils ont soufflé aux soi disant ‘hommes de presse ‘ car le mot  journalistes serait trop fort pour eux.

 Coupure de journal 1 : « L’ancien Président du Sénégal, Me Abdoulaye Wade avait offert 100 millions de francs Cfa pour la réfection de la Grande Mosquée de Kolda. Mais cet argent a pris d’autres canaux. Autrement dit, il a été tout simplement détourné par les responsables de la grande mosquée. C’est en tout cas ce que révèle le quotidien Libération de ce samedi 20 avril épluché par Setal.net.

Nos confrères disent tenir l’information de sources proches des services de renseignement de la Commune de Kolda. Ces derniers ont d’ailleurs promis de s’épancher sur cette affaire dans les prochains jours. Mais d’ici-là, le président de la République Macky Sall a promis d’apporter sa contribution à la réfection de cette mosquée où il a effectué la prière de vendredi. »
setal.net*

Coupure de journal 2 : « Macky Sall a dû passer deux journées à Kolda, pour recevoir toutes les couches sociales de la région. Parmi elles, les Imams et Oulémas. S’adressant au Président, ils lui ont fait part de ce qui ne marche pas dans la localité. «Il est temps que vous réagissez positivement pour l’avenir de nos enfants. Si vous le faites, nous sommes derrière vous. En plus, nos mosquées sont dans un état de délabrement triste. Nous sollicitons votre aide», diront-ils à Macky Sall qui, séduit par ces échanges avec des hommes religieux qui n’ont pas manqué de prier pour lui, a sorti une grosse enveloppe lourde de 30 millions de nos francs, selon le protocole. Une fois cette enveloppe reçue, les imams se sont empressés de sortir dans la salle d’audience, sans dire merci au chef de l’Etat qui s’est rendu compte, certainement, qu’il avait affaire à des gens assoiffés d’argent. Dehors, les imams de la commune de Kolda voulaient se tailler la part du lion, en prenant les 10 millions et en laissant ceux des autres départements se partager les 20 millions restants. Ils ont été rappelés à l’ordre par leurs pairs des autres départements qui demanderont un partage égal, c’est-à-dire 10 millions pour chaque département. Et devant la tentative de forcing des imams de la commune de Kolda, ce fut la bataille rangée. Malgré l’intervention des forces de l’ordre, certains imams se sont délestés de leurs chapelets, pour pouvoir se servir de leurs pieuses mains dans un pugilat digne des batailles antiques. D’autres imams, plus pondérés, ont boudé le partage de fonds. Nombre de Koldois ont dénoncés ces actes dont certains imams seraient coutumiers. D’aucuns parlent même de détournement des 100 millions du président Wade destinés à la réhabilitation de la grande mosquée de Kolda. » Rewmi quotidien

Ces informations ont fait l’effet d’une bombe en direction de tous ceux qui s’activent pour la reconstruction de la grande mosquée car depuis la constitution de l’Association pour la Réhabilitation de la Grande Mosquée de Kolda en 2007, nous sommes en droit de soutenir que les membres et tous ceux qui croient à l’idéal islamique,  se sont plutôt appauvris licitement en prenant en charge les réparations urgentes que de détourner quelque somme que ce soit.

La rumeur de détournement s’est amplifiée au point de  dire que c’est le président  Maky Sall himself  qui a avoué  à la prière du vendredi à Kolda que lorsqu’il était premier ministre,   le président Wade avait offert 100 millions de Frcs  pour la reconstruction de la grande mosquée et que cet argent a emprunté d’autres voies. Ce qui est archi faux car aucun propos du président n’est allé dans ce sens lors de son séjour à Kolda, ni avant ou après sa visite.

A notre connaissance, Wade n’a offert qu’une fois 10 millions (en 2002 si mes souvenirs sont bons) comme « addiya » aux lecteurs de coran  de l’ancienne région de Kolda qui comprenait les départements de Sédhiou et Vélingara. Le partage de ces 10 millions entre ces centaines de lecteurs a fait couler beaucoup d’encre qui continue d’entacher la réputation de plusieurs individus et même de la grande mosquée elle-même où se sont effectués et la lecture et le partage qui est un bon droit pour les lecteurs de procéder ainsi.

En dehors de ces 10 millions, nous n’avons aucune connaissance d’une autre somme offerte par le président Wade et nous sommes prêts à le témoigner devant Dieu et devant les forces qui arrachent la vérité aux détenteurs de bien mal acquis,

Concernant l’argent offert par le président Maky Sall lors de sa visite à Kolda, la vérité est toute autre contrairement à ce qui est écrit dans la presse. Nous y reviendrons une autre fois pour ceux qui veulent que la vérité soit manifeste.

Malheureusement, le petit peuple pense toujours que tout ce qui est dit à la radio, tout ce qui est écrit dans internet ou dans les journaux est la « vérité ». Mais que non ! Et dans un autre sens, c’est ce qui fait la force cachée de la presse qui peut manipuler à sa guise l’opinion non avertie.

Nous comprenons les craintes de ceux qui ont entretenu ces rumeurs et les remords qui les attend quand sera réalisée la reconstruction de la grande. Autrement, ce serait pour eux un échec de Wade, une promotion sociale pour certains et un succès pour Macky qui pourrait en tirer un grand gain politique. C’est ce qui justifie à nos yeux, la propagation de ces mensonges au point de détourner la conscience de certaines bonnes volontés prêtes à mettre la main à la poche. En tout cas, il ne plaira qu’à Dieu de  reconstruire sa maison et sa volonté sera faite.

Et si par bonheur, il est avéré que Wade avait offert 100 millions, nous restons à l’écoute de ceux qui détiennent cette information pour aider la communauté à les récupérer et les remettre où ils étaient destinés.

Pour finir, nous demandons aux journalistes d’arrêter de travailler contre les honnêtes citoyens porteurs de bonnes causes,  en refusant tout simplement de se faire manipuler ou d’être complices de personnes malintentionnées car leur production constitue pour plusieurs personnes le coran ou la bible.

L’information journalistique doit être recherchée à la bonne source, fouillée, tamisée, recoupée, triangulée avant d’être diffusée.

Retenons tous ensemble, que s’il est vrai que Dieu est éternel, les bienveillants et les malveillants seront aussi  toujours présents dans chaque communauté jusqu’à la fin des temps pour représenter les forces du bien et du mal. Aussi les choses révélées hier trouveront toujours contexte à interprétation.

Par Lassana Badio

Coordonnateur de l’Association pour la Réhabilitation de la Grande Mosquée de Kolda

3 COMMENTS

  1. honorable chacun de nous aura a réppondre de ses faits et gestes. Le TOUT PUISSANT a recommandé aux hommes d etre purs dans l ame par : la lecture du coran, la priére, l aumone mais aussi la droiture qui , englobe plusieurs autres qualités qui font de nous des MUSULMANS. Continue cette oeuvre désintéressé que tu as entamé sans ostentation aucune. Qu ALLAH, nous préserve de Cheytane
    . Amine

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Publicité - Bësup Setal

Articles récents

Baisse des prix des denrées : ASCOSEN Kolda dénonce la réticence de certains commerçants.

C’est le dialogue de sourds à Kolda entre l’Etat et certains commerçants qui refusent  jusqu’ici  d’appliquer les  nouveaux prix...

Notre sélection pour vous