Les étudiants Koldois de Ziguinchor tapent sur la table et menacent

0

ZIGUINCHOR – Les étudiants Koldois à l’université de Ziguinchor sont très remontés contre les autorités locales de Kolda. En effet, selon eux, ils n’ont jamais reçu de subvention et de la municipalité et du conseil régional de Kolda. Ces étudiants Koldois l’ont fait savoir, samedi, à l’occasion d’un point de presse qu’ils avaient initié pour énumérer les multiples difficultés auxquelles ils sont confrontés.

«Depuis des années, on mène le combat mais jusqu’à présent, on ne peut pas avoir de subvention. Tout le monde sait que les problèmes sont là, puisque chaque année, il y a nos jeunes frères et sœurs qui rejoignent et qui, pour la plupart, n’ont jamais mis leurs pieds à Ziguinchor. Ils n’ont aucun parent à Ziguinchor et il se trouvent ainsi dans d’énormes difficultés», a déploré Mamadou Demba Baldé, vice-président de l’amicale des étudiants de Kolda à l’université de Ziguinchor, au cours de la rencontre.

Pour lui, c’est parce que ses camarades vivent des moments très difficiles qu’ils ont pris l’initiative pour en informer l’opinion. Et pour pousser les autorités locales à venir à leur secours, l’amicale de réclamer des subventions pour faire face à tous ces cas et mettre en œuvre leurs objectifs.

Lors de leur rencontre avec la presse, ladite amicale n’a pas occulté de dénoncer les incompétences des autorités qui sont aux destinées de leur ville et région de Kolda. Ils réclament entre autres une subvention annuelle de 2 millions pour rompre avec les difficultés. «Les institutions que nous ciblons de façon directe, c’est le Conseil régional de Kolda et la mairie qui, à part des promesses, ne font rien, absolument rien pour les étudiants de Kolda ici à Ziguinchor. En tout cas, nous, en ce qui nous concerne, deux millions par année, nous permettra d’assurer tout ce qu’il faut, Socialement et pédagogiquement parlant», a indiqué Salimou Dramé, président de la dite amicale.

Comme si cela ne suffit pas, ces étudiants Koldois à l’Université Assane Seck de Ziguinchor donnent un ultimatum à leurs autorités, à défaut, c’est leurs fauteuils qui seront en jeu.

«On lance un cri de détresse mais nous prions pour notre région pour que, dans un avenir proche, Dieu nous préserve d’autorités incapables de régler nos problèmes et qui retardent le développement de Kolda. Il s’agit du maire Bécaye Diop, du président du Conseil régional Fabouly Gaye et du député Alpha Baldé. Et nous sommes prêts à descendre à Kolda à la veille des locales prochaines, mener des porte-à-portes et demander à la population de sanctionner ces derniers-là», prévient Salimou Dramé.

Idrisssa B. SANE (Correspondant)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here