vendredi, mars 1, 2024

AEROPORT DE ZIGUINCHOR : des passagers bloqués au moins 48 h

Ne ratez pas!

Plusieurs passagers devant quitter la région de Ziguinchor par le vol sont bloqués à l’aéroport de cette capitale régionale depuis au moins 48 heures. Interrogés, ces passagers dénoncent le monopole de la desserte aérienne de cette partie du Sénégal par une seule compagnie. Ils ont pointé un doigt accusateur sur l’Etat qui, selon eux, laisse faire cette situation qu’ils ont trouvée « aberrante ».

Ils étaient en effet plusieurs passagers à attendre dans le hall et au dehors de l’aéroport de Ziguinchor cet après-midi., avons-nous constaté sur place. Parmi eux, l’on pouvait voir tant des « toubabs » que des africains parlant entre autres certaines de nos langues nationales ; en particulier le Wolof et le Joola.

Ces passagers attendaient, selon ceux que nous avons interrogés, un vol devant les acheminer sur  Dakar avant de reprendre l’avion, pour certains, vers d’autres destinations. Les visages fermés voire inquiets, ce beau monde faisait des va-et-vient, comme qui dirait, mécaniquement.

Quelques minutes après notre arrivée sur place, un petit avion de couleur blanche pointa à l’horizon. Il atterrit sur le tarmac de l’aéroport et se vida de ses passagers, moins de 30 en tout. Les passagers que nous avons interrogés, et Ousmane Sané, le Secrétaire général de la « Convergence des Cadres de l’APR (Alliance Pour la République, au pouvoir, Ndlr) », nous ont confié qu’il s’agissait d’un avion de « 17 places ».

Cette information nous sera confirmée par M. Idrissa Touré. Celui qui s’est présenté à nous comme le « représentant de Sénégal Airlines à Ziguinchor » nous a confié dans son bureau que la « petite situation (était) d’ordre administratif et durait depuis 2 jours (et que) la Direction Générale en est informée ».

A en croire M. Touré, « je ne peux pas faire de déclaration, la Direction Générale sortira un communiqué pour informer ».

En termes d’informations, les passagers ont déclaré n’en avoir « aucune depuis trois jours ». Mieux, ils ont demandé à ce que l’espace aérien de la partie sud du pays soit « libéralisé ».

Pour notre part, pour comprendre davantage les raisons qui sous-tendent cette situation, nous avons visité à deux reprises le site officiel de Sénégal Airlines à la recherche d’un communiqué, sans succès.

Suivons tour à tour Boubacar Tamba dit SAX, Sénégalais de l’extérieur et passager de son état, puis Ousmane Sané, Secrétaire général de la Convergence des Cadres de l’APR.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Articles récents

L’Iran lance un satellite d’imagerie depuis la Russie

L'Iran a lancé jeudi un satellite d'imagerie et de télédétection depuis la Russie, selon un média d'Etat. Le décollage de...

Notre sélection pour vous