mardi, juillet 23, 2024

Présidentielle au Venezuela: Maduro accuse son adversaire de fomenter coup d’Etat

Ne ratez pas!

Le président vénézuélien Nicolas Maduro, en campagne pour un troisième mandat, a accusé vendredi son principal rival à l’élection du 28 juillet de fomenter un « coup d’État » après avoir refusé de signer un accord de respect des résultats électoraux proposé Commission électorale (CNE) aux ordres du pouvoir.

« Hier (jeudi), nous avons signé un accord pour la paix au Venezuela, pour le respect des résultats des élections, pour le respect de l’arbitre. Sur 10 candidats, huit ont signé », a déclaré M. Maduro à ses partisans réunis devant une scène à Maturin (est).

« Pourquoi pensez-vous qu’ils n’ont pas signé l’accord de respect du CNE et des résultats ? Parce qu’ils ont l’intention de crier à la fraude, parce qu’ils ont l’intention de faire (…) un coup d’État », a-t-il dit.

Le candidat de la Plateforme unitaire, la coalition de l’opposition dont la cheffe de file Maria Corina Machado, favorite des sondages, a été déclarée inéligible, avait indiqué jeudi n’avoir pas voulu parapher un document « imposé unilatéralement » par le CNE.

Edmundo Gonzalez a rappelé dans un communiqué que la reconnaissance des résultats faisait déjà partie de l’accord signé en octobre entre le gouvernement et l’opposition à la Barbade, sous médiation de la Norvège.

L’autre candidat à n’avoir pas signé est Enrique Marquez, ancien directeur du CNE et aujourd’hui candidat indépendant, considéré comme une option « de secours » au cas où M. Gonzalez serait à son tour écarté de la course à la présidentielle marquée par les arrestations de 38 activistes militants, selon l’opposition.

Les autres candidats en lice ayant signé l’accord proposé par le CNE sont désignés par la Plateforme unitaire comme des « collaborateurs » de Maduro, censés diluer les voix de l’opposition.

La campagne électorale débute officiellement le 4 juillet, mais les différents partis en course organisent des rassemblements politiques dans tout le pays.

Articles récents

Kamala Harris va rencontrer Netanyahu cette semaine à Washington

La vice-présidente américaine Kamala Harris va rencontrer le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu "cette semaine" à Washington, ont annoncé...

Notre sélection pour vous