dimanche, juillet 21, 2024

RDC: un mercenaire roumain et deux soldats congolais tués

Ne ratez pas!

Un mercenaire roumain et deux militaires congolais ont été tués et un casque bleu de l’ONU blessé au cours de trois événements séparés survenus samedi dans l’Est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris dimanche de sources concordantes.

Un responsable sécuritaire de la zone a déclaré sous couvert d’anonymat à l’AFP qu’un contractant militaire privé a été tué et trois autres blessés samedi par une frappe de « missile » sur une base de l’armée congolaise à une dizaine de km au nord de Goma.

Le chef-lieu du Nord-Kivu est depuis plusieurs mois encerclé au nord et à l’ouest par l’armée rwandaise et la rébellion du M23.

L’armée congolaise, dans la périphérie de la ville, est régulièrement prise pour cible alors que les rebelles, appuyés par le Rwanda, continuent d’étendre leur emprise dans l’Est du pays.

Plusieurs chaînes de télévision roumaines ont présenté le combattant tué comme un mercenaire roumain sous contrat avec l’armée congolaise.

A environ 200 km au nord de Goma, autour de la ville de Butembo, au moins deux militaires des Forces armés de la RDC ont été « lâchement brûlés » au cours d' »une embuscade tendue par la jeunesse », a déclaré le colonel Alain Kiwewa, administrateur du territoire de Lubero (où est située Butembo).

Il a précisé que ces militaires ont été tués sur leur trajet du retour après avoir « ravitaillé d’autres soldats qui sont au front contre les ADF », un groupe rebelle originaire d’Ouganda, qui a fait allégeance au groupe Etat islamique.

Depuis le début du mois, environ 150 personnes ont été tuées au cours d’attaques attribuées aux ADF, dont la plupart ont été revendiquées par l’Etat islamique.

Articles récents

Séisme ressenti en Crète, pas de victime signalée

Un tremblement de terre a frappé l'île de Crète (Grèce) dimanche matin. Selon les mesures de l'Institut grec de...

Notre sélection pour vous