mardi, juillet 23, 2024

Pour Mark Rutte, la proposition de paix de Poutine constitue un signe de panique

Ne ratez pas!

La proposition de paix « insensée » formulée vendredi par le président russe à l’Ukraine indique « clairement » que le chef du Kremlin est « en train de paniquer », a estimé samedi Mark Rutte, le Premier ministre démissionnaire des Pays-Bas, lors du sommet pour la paix en Ukraine, organisé en Suisse.

Poutine a présenté, à la veille de ce sommet, les conditions auxquelles la Russie serait disposée à discuter d’une fin de la guerre, exigeant que l’Ukraine renonce à son adhésion à l’Otan et se retire de plusieurs territoires occupés par les forces russes.

La Russie n’a pas été conviée au sommet pour la paix près de Lucerne. La Suisse, pays hôte, a justifié cette décision en expliquant que le Kremlin avait à plusieurs reprises fait savoir qu’il n’y voyait aucun intérêt et qu’il refuserait de toute façon une éventuelle invitation. La Chine, puissance mondiale, est également absente de la conférence.

Selon M. Rutte, Vladimir Poutine « commet une erreur » en refusant de venir dialoguer. Le Premier ministre a également critiqué les rumeurs selon lesquelles le dirigeant russe se rendrait prochainement en Corée du Nord. « La moitié des Nations unies » est représentée au sommet pour la paix et de nombreux pays y ont dépêché leur chef d’État ou de gouvernement, a-t-il ajouté.

Articles récents

Kamala Harris va rencontrer Netanyahu cette semaine à Washington

La vice-présidente américaine Kamala Harris va rencontrer le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu "cette semaine" à Washington, ont annoncé...

Notre sélection pour vous