samedi, mai 25, 2024

Revitalisation du Fleuve Casamance : les exigences de la société civile de Kolda

Ne ratez pas!

Le Collectif pour l’Aménagement et la Sauvegarde du Fleuve Casamance  a fait face à la presse à Kolda  pour presser les autorités à prendre les mesures d’assainissement suivantes. Le collectif a exigé en premier lieu l’arrêt immédiat des travaux de la station SGF, soulignant les préoccupations quant à leur impact potentiel sur l’écosystème fragile du fleuve Casamance. Cette station, selon les membres du collectif, représente une menace sérieuse pour la biodiversité et la qualité de l’eau.

Une autre préoccupation majeure soulevée lors de cette sortie médiatique, c’est l’occupation illégale d’une partie des berges par le complexe Maryland. Les membres du collectif ont insisté sur l’importance de libérer cet espace pour permettre une gestion plus responsable et durable des ressources naturelles de la région.

En outre, le collectif a demandé l’évacuation des occupants des berges qui ont été indemnisés par le Millenium Challenge Account (MCA). Cette mesure vise à restaurer l’intégrité écologique des rives du fleuve et à garantir la sécurité des habitants.

Enfin, le déguerpissement de toutes autres infrastructures jugées dangereuses a été fortement recommandé par le collectif. Cette action vise à réduire les risques d’accidents et de catastrophes environnementales qui pourraient résulter de la présence de structures inadéquates le long des berges.

M. Badio, porte-parole du collectif, a souligné l’importance cruciale de ces mesures pour assurer un avenir durable à la région et à ses habitants. Il a également exhorté les autorités à respecter le projet de dragage du fleuve Casamance, soulignant son rôle essentiel dans la préservation de l’écosystème fluvial et le bien-être des communautés riveraines.

Face à ces demandes pressantes, il est impératif que les autorités prennent des mesures concrètes pour répondre aux préoccupations légitimes du collectif. La protection du fleuve Casamance ne concerne pas seulement la préservation de la nature, mais aussi la sauvegarde des moyens de subsistance et du patrimoine culturel des populations locales, a insisté le porte-parole du jour.

A l’en croire, le combat du Collectif pour l’Aménagement et la Sauvegarde du Fleuve Casamance est un appel à l’action pour tous ceux qui se soucient de la protection de l’environnement et du bien-être des communautés riveraines. Il est temps de répondre à cet appel et de prendre des mesures décisives pour préserver ce précieux héritage naturel pour les générations futures, a-t-il martelé

ismaila.mansaly@koldanews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Articles récents

Agriculture: l’Assemblée achève l’examen d’un texte à l’impact environnemental critiqué

L'Assemblée nationale a achevé dans la nuit de vendredi à samedi l'examen en première lecture du projet de loi...

Notre sélection pour vous