samedi, mai 25, 2024

Un feu de forêt menace une ville pétrolière de l’ouest du Canada, nouvelles évacuations

Ne ratez pas!

Nouvelle alerte au Canada: des milliers d’habitants ont reçu l’ordre mardi d’évacuer en raison de l’approche d’un feu de forêt à proximité de Fort McMurray, le plus gros complexe de sables bitumineux du pays.

Située en Alberta, dans l’ouest du Canada, cette ville est doublement connue car elle est le centre de la production de pétrole du pays et aussi le symbole de la plus grosse catastrophe de l’histoire du pays, en termes de destruction, après avoir été partiellement ravagée par les flammes en 2016.

« Nous observons un comportement extrême du feu » qui « est poussé vers la ville par le vent », a déclaré Josée St-Onge, porte-parole des pompiers en Alberta, lors d’une conférence de presse.

Cet incendie, qui a déjà consumé 9.600 hectares de forêt, se trouve à maintenant seulement 13 kilomètres de la ville. Tous les quartiers sud ont donc reçu un ordre d’évacuation en milieu de journée mardi.

Sur des images partagées sur les réseaux sociaux, d’immenses files de voitures se pressaient sur l’autoroute pour quitter la zone. De nombreux habitants sont encore traumatisés par le chaos qui a entouré l’évacuation en 2016 des 90.000 habitants par l’unique route d’accès de la ville entourée de forêt.

Le Canada possède 10% des réserves mondiales d’or noir, dont une très grande partie se trouve dans les sables bitumineux. Chaque jour, près de 3 millions de barils de pétrole sont extraits des sables, d’après les chiffres officiels du gouvernement, contribuant à faire du Canada le quatrième producteur mondial et le premier exportateur de brut vers les États-Unis.

Des alertes à la qualité de l’air ont été émises dans tout le Canada et aux États-Unis, les panaches de fumée provenant des incendies canadiens se sont propagés au sud jusqu’à l’État américain de l’Oklahoma et jusqu’à la province de Québec à l’est.

Articles récents

Agriculture: l’Assemblée achève l’examen d’un texte à l’impact environnemental critiqué

L'Assemblée nationale a achevé dans la nuit de vendredi à samedi l'examen en première lecture du projet de loi...

Notre sélection pour vous