samedi, mai 25, 2024

L’armée israélienne dit avoir tué dix « terroristes » dans un raid en Cisjordanie occupée

Ne ratez pas!

L’armée israélienne a dit samedi avoir tué dix personnes et en avoir arrêté huit autres lors d’un raid dans le camp de Nour-Shams, près de la ville de Tulkarem dans le nord de la Cisjordanie occupée.

Un correspondant de l’AFP sur place a rapporté avoir entendu des explosions et des tirs samedi matin, et avoir vu une maison exploser ainsi que des drones survoler le camp. Sur des images de l’AFPTV, on peut voir des véhicules militaires et des soldats parcourir les ruelles du camp.

« Les forces de sécurité ont éliminé dix terroristes pendant des affrontements » a indiqué l’armée dans un communiqué, ajoutant mener cette opération « depuis plus de 40 heures ».

L’armée israélienne affirme que ces incursions visent des groupes armés palestiniens, mais des civils font souvent partie des victimes.

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne de son côté fait état de « plusieurs personnes tuées et blessées à l’intérieur du camp, mais l’armée empêche les équipes médicales de porter secours aux blessés ».

Un secouriste a été blessé par balles a ajouté la même source dans un communiqué.

Selon des habitants joints par l’AFP, il n’y a plus d’électricité, la nourriture commence à manquer, et personne ne peut entrer ni sortir du camp.

Parmi les victimes, Qais Fathi Nasrallah, 16 ans, est mort après avoir été « touché à la tête par des tirs israéliens » dans le camp de déplacés de Tulkarem, avaient indiqué vendredi le ministère palestinien de la Santé et l’agence de presse palestinienne Wafa.

Salim Faisal Ghanem, 30 ans, a été « tué par les troupes israéliennes » vendredi dans le camp voisin de Nour-Shams, selon Wafa.

Depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, au moins 479 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes ou des colons en Cisjordanie.

Articles récents

Notre sélection pour vous