mardi, mai 21, 2024

L’ex-superstar des cryptomonnaies Sam Bankman-Fried fait appel de ses 25 ans de prison

Ne ratez pas!

Sam Bankman-Fried, superstar déchue des cryptomonnaies, a fait appel de sa condamnation à 25 ans de prison pour l’une des pires fraudes financières de l’histoire récente, selon un document de justice rendu public jeudi.

Lors de l’audience de prononcé de la sentence le 28 mars par le juge fédéral Lewis Kaplan, à New York, ses avocats avaient indiqué qu’il comptait faire appel.

Ce qu’il a fait dès le 1er avril, et qui lui a coûté 605 dollars, d’après le formulaire de justice ad hoc que l’AFP a consulté.

« SBF » –son surnom– a été reconnu coupable par un jury en novembre des sept chefs d’accusation retenus contre lui lors d’un procès à l’issue duquel le procureur de New York, Damian Williams, avait requis entre quarante et cinquante ans de réclusion.

Outre les 25 ans d’emprisonnement, « SBF » s’est vu infliger une sanction de 11 milliards de dollars — qui pourra servir à l’indemnisation des pertes éventuelles de clients — et aura une période de mise à l’épreuve de trois ans après sa libération, selon le ministère de la Justice.

Le 28 mars, le juge Kaplan avait relevé que le jeune homme avait reconnu que « des erreurs avaient été faites, mais n'(avait) jamais eu un mot de remords pour avoir commis un crime terrible ».

Le qualifiant d' »insolent », le magistrat avait dénoncé son « exceptionnelle flexibilité » concernant la vérité.

Selon lui, exemples à l’appui, « SBF » –son surnom– s’est livré à trois parjures au moins lors de son témoignage au procès de cinq semaines, ainsi qu’à une subornation de témoin. Ce qui avait fait grimper la peine maximale possible à 110 ans.

« Beaucoup de personnes ont l’impression qu’on les a laissées tomber, et on les a laissées tomber, j’en suis désolé », avait déclaré Sam Bankman-Fried. « Je suis désolé de ce qu’il s’est passé à tous les niveaux. »

Articles récents

Notre sélection pour vous