samedi, avril 13, 2024

Humanitaires tués à Gaza: l’armée israélienne reconnaît une « grave erreur »

Ne ratez pas!

L’armée israélienne a reconnu mercredi avoir commis « une grave erreur » en tuant sept travailleurs humanitaires de l’organisation World Central Kitchen (WCK) lors d’une frappe dans la bande de Gaza.

Cet événement tragique « était une grave erreur », a déclaré le chef de l’état-major israélien, le général Herzi Halevi, dans un message vidéo.

« C’est une erreur qui a suivi une mauvaise identification de nuit, pendant une guerre, dans des conditions très complexes. Cela n’aurait pas dû se produire », a-t-il ajouté.

« Nous partageons le deuil des familles (des victimes) et de l’ensemble de l’organisation World Central Kitchen, du fond du coeur », a poursuivi le général Halevi. « Un organisme indépendant enquêtera en profondeur sur l’événement et rendra ses conclusions dans les prochains jours », a-t-il annoncé.

Basée aux Etats-Unis, WCK, une des rares ONG à opérer encore dans le territoire palestinien dévasté par près de six mois de guerre entre Israël et le mouvement islamiste Hamas, a annoncé suspendre ses opérations dans la région après la frappe, survenue lundi soir à Deir al-Balah (centre).

Selon WCK, les victimes sont trois Britanniques, un Américano-Canadien, un Polonais, une Australienne et un Palestinien.

Depuis le début de la guerre, WCK a participé aux opérations humanitaires en fournissant des repas dans le territoire palestinien, où la majorité des quelque 2,4 millions d’habitants sont menacés de famine selon l’ONU. Elle a aidé à l’envoi d’un premier bateau d’aide depuis Chypre via un couloir maritime vers Gaza mi-mars.

Articles récents

Action des facteurs ce samedi, la distribution des journaux perturbée

La distribution de la presse quotidienne sera perturbée ce samedi matin avant de passer à des actions de grandes...

Notre sélection pour vous