mercredi, avril 24, 2024

Le patient ayant reçu un implant « peut contrôler sa souris avec la pensée », selon Musk

Ne ratez pas!

Le premier patient à avoir reçu un implant Neuralink dans le cerveau « peut contrôler une souris d’ordinateur avec sa pensée », a annoncé, au cours d’une conversation retransmise sur X, Elon Musk, qui est co-fondateur de Neuralink.

Le fantasque milliardaire touche-à-tout avait déjà annoncé fin janvier que la start-up Neuralink avait posé son premier implant cérébral sur un patient, une opération qui a déjà été réalisée à plusieurs reprises par d’autres sociétés et chercheurs.

L’implant mis au point par Neuralink, de la taille d’une pièce de monnaie, a déjà été placé dans le cerveau d’un macaque, qui a réussi à jouer au jeu vidéo « Pong » sans manette ni clavier.

Fondé en 2016, Neuralink est loin d’être la première à installer un implant cérébral, aussi appelé interface cerveau-machine (ICM), sur un humain. Neuralink a récemment levé quelque 323 millions de dollars auprès d’investisseurs en deux tranches, en août et novembre.

L’entreprise dit vouloir, elle aussi, faire remarcher les patients paralysés, mais aussi rendre la vue aux aveugles et même guérir des maladies psychiatriques comme la dépression.

Elon Musk ambitionne aussi de proposer son implant à tous, afin de permettre de mieux communiquer avec les ordinateurs et de contenir, selon lui, le « risque pour notre civilisation » que fait peser l’intelligence artificielle.

Articles récents

Un chiffre d’affaires en hausse de 6% au 1er trimestre pour Melexis

Au premier trimestre de 2024, le chiffre d'affaires de Melexis a atteint 241,8 millions d'euros, soit une hausse de...

Notre sélection pour vous