mercredi, avril 17, 2024

La colère des agriculteurs espagnols ne s’apaise pas malgré les promesses du gouvernement

Ne ratez pas!

Plusieurs promesses faites par le gouvernement espagnol ne semblent pas calmer la colère des agriculteurs. Pour le onzième jour d’affilée, des agriculteurs espagnols sont descendus vendredi dans les rues avec leur tracteur pour réclamer de meilleurs prix et une meilleure considération au sein de la chaîne alimentaire. Plusieurs centaines de tracteurs ont participé à des opérations escargot dans les régions de Catalogne, Andalousie, Valence, Cantabrie, Navarre et Estrémadure.

Les éleveurs espagnols demandent aussi le maintien d’une baisse des taxes sur le diesel agricole, des contrôles renforcés sur les importations de pays non-européens, un assouplissement de la réglementation environnementale et une simplification administrative dans l’octroi des subsides européens.

Le ministre espagnol de l’Agriculture, Luis Planas, a promis jeudi, lors d’une rencontre avec les organisations agricoles, un train de 18 mesures, dont un contrôle accru de la chaîne alimentaire et une limitation des importations provenant de pays tiers. Un paquet toutefois jugé insuffisant.

« Les tracteurs ne se reposent pas », a en effet annoncé l’association des jeunes agriculteurs espagnols Asaja sur X (ex-Twitter).

Articles récents

Notre sélection pour vous