dimanche, juin 16, 2024

Une tempête fait au moins 16 morts et de nombreuses destructions en Argentine et en Uruguay

Ne ratez pas!

Une violente tempête avec de fortes pluies et des vents soufflant jusqu’à 150 km/h a fait au moins 16 morts et causé de nombreuses destructions dans plusieurs villes du centre de l’Argentine et en Uruguay ce week-end, selon les autorités.

L’épisode le plus grave s’est produit dans la ville portuaire de Bahia Blanca (600 km au sud-ouest de Buenos Aires), où la tempête a provoqué l’effondrement du toit d’un club de sport samedi, faisant 13 morts et 14 blessés graves, selon la municipalité.

Le président argentin Javier Milei, qui a exprimé ses « plus sincères condoléances aux victimes », s’est rendu dimanche à Bahia Blanca.

« Face à de tels événements, nous, Argentins, parvenons toujours à donner le meilleur de nous-mêmes, à mettre à l’épreuve notre résilience et notre solidarité », a-t-il déclaré. « Je suis parfaitement convaincu que vous allez pouvoir résoudre cette situation de la meilleure façon possible avec les ressources existantes ».

Le maire de Bahia Blanca, qui a été privée d’électricité et a subi d’importants dégâts à cause de vents qui, selon les autorités, « ont dépassé les 150 km/h », a déclaré dimanche aux habitants que « les gens devraient rester à l’écart des routes, nous sommes toujours en état d’urgence ».

Les victimes ont été surprises par la tempête alors qu’une compétition avait lieu au club Bahiense del Norte, où l’ancienne star mondiale du basket Manu Ginóbili s’entraîne.

« (Je suis) très triste pour ce que mon club, ma ville et la région traversent », a déclaré l’athlète sur les réseaux sociaux.

À Moreno, à 40 km de Buenos Aires, une femme est morte après avoir été heurtée par une branche d’arbre arrachée par le vent, selon des sources policières.

Le Service météorologique national a déclaré une alerte « orange » dans les provinces de Buenos Aires, Entre Rios, Cordoba et Santa Fe (centre-est), avec des précipitations allant jusqu’à 130 mm, une alerte « jaune » pour six autres provinces et a prévu l’avancée des tempêtes vers le nord.

Les vents ont été générés par « une grande masse d’air chaud et humide activée par le passage d’un front froid », mais sans lien spécifique avec l’actuel phénomène El Niño, a expliqué à l’AFP le météorologue Leo DeBenedictis.

– Dégâts à Buenos Aires –

Buenos Aires a été balayée dimanche matin de vents de près de 100 km/h, de fortes pluies et de coupures d’électricité, a indiqué le maire Jorge Macri.

La capitale s’est réveillée avec 360 arbres abattus, qui ont détruit des véhicules, coupé des câbles, fait tomber des éclairages publics, et ont perturbé la circulation.

Dans le quartier de Palermo, au moins trois personnes ont été blessées alors qu’elles assistaient à un concert, où une scène s’est effondrée, selon les organisateurs.

Treize autres personnes ont été blessées à l’hippodrome de Palermo, a indiqué le service d’urgence SAME.

Certaines banlieues de la capitale ont également été touchées par la tempête, avec des précipitations atteignant 40 mm en quelques heures, soit un tiers de la moyenne historique pour le mois de décembre, a rapporté le Service météorologique national.

En Uruguay, au moins deux personnes sont mortes dimanche dans le département de Colonia (sud-ouest), où des vents soufflant à plus de 167 km/h ont arraché des arbres et emporté des toits, selon l’Institut météorologique uruguayen (Inumet).

Un garçon de huit ans est mort dans un camping de la station balnéaire de Santa Regina, sur le Rio de la Plata, et un homme de vingt ans a été tué alors qu’il conduisait sa moto sur une route près de Rosario.

Les pompiers ont signalé plus de 150 situations d’urgence à Montevideo et dans le reste du pays.

Articles récents

Euro 2024: la police tire sur un homme armé d’une hache à Hambourg

La police allemande a neutralisé un individu armé d'une hache à Hambourg. L'incident a eu lieu quelques heures avant...

Notre sélection pour vous