lundi, février 26, 2024

25 morts dans un bombardement sur une école de Khan Younès

Ne ratez pas!

Une frappe israélienne sur une école abritant des Palestiniens déplacés par la guerre a fait au moins 25 morts mardi, à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, a indiqué le ministère de la Santé du Hamas.

Des dizaines de blessés, ainsi que des corps dégagés des décombres de l’école Ma’an, un quartier de Khan Younès, ont été emmenés à l’hôpital Nasser de cette ville du sud du petit territoire côtier, ciblée depuis plusieurs jours par d’intenses bombardements de l’armée israélienne.

Mohammed Salou a dit avoir perdu sa soeur dans la frappe.

« Il y a une heure, mon cousin m’a appelé et m’a dit de venir car le corps de ma soeur gisait dans une cour d’école et nous ne pouvions pas le récupérer », a-t-il raconté à l’AFP.

A l’école, il dit avoir vu « les restes des personnes (réfugiées, NDLR) dans l’école », mais pense que « ce n’était pas l’école elle-même qui était visée, mais plutôt la zone qui l’entoure ».

Il explique avoir transporté lui-même le corps de sa soeur à l’hôpital.

De nombreux Palestiniens ont trouvé refuge dans des écoles ou des hôpitaux depuis le début des bombardements israéliens dans la bande de Gaza, menés en représailles à une attaque sans précédent du Hamas en Israël le 7 octobre.

L’armée israélienne a affirmé à maintes reprises que le Hamas se servait des civils comme « boucliers humains » et que les combattants du mouvement islamiste, au pouvoir à Gaza depuis 2007, se cachaient au milieu des déplacés, y compris dans des écoles et hôpitaux.

Depuis le début du conflit entre Israël et le Hamas, ces deux types de bâtiments ou leurs environs directs, ont été frappés dans la bande de Gaza.

Articles récents

Des agriculteurs espagnols se joignent à la manifestation des agriculteurs à Bruxelles

Une cinquantaine de représentants de l'organisation agricole espagnole Asaja ont rejoint les rangs de la manifestation des agriculteurs qui...

Notre sélection pour vous