mercredi, juin 12, 2024

Odessa touchée par une attaque « massive » de la Russie: l’Ukraine fait état de dégâts importants

Ne ratez pas!

La Russie a mené une attaque « massive » contre la région d’Odessa, dans le sud de l’Ukraine, les autorités faisant état lundi matin d’une blessée et de dégâts importants, Moscou affirmant de son côté avoir abattu plusieurs drones lancés par Kiev.

Moscou « a attaqué la région d’Odessa avec des drones offensifs et deux types de missiles« , a expliqué sur Telegram le gouverneur Oleg Kiper, mentionnant plusieurs « frappes » dont l’attaque d’une « infrastructure portuaire ».

« Une civile a été blessée par une onde de choc« , a ajouté M. Kiper, précisant que la victime avait été transférée à l’hôpital.

Selon l’armée ukrainienne, la Russie a dirigé 19 drones Shahed de fabrication iranienne et deux missiles supersoniques Onyx contre la ville d’Odessa.

Douze autres missiles Kalibr ont été tirés « avec des trajectoires complexes dans différentes zones« , a affirmé la même source, notant qu’un sous-marin était également mobilisé. 

La totalité des drones et 11 Kalibr ont été abattus par les défenses aériennes, a poursuivi l’armée, indiquant que la station balnéaire d’Odessa avait subi des dégâts « importants ».

Deux missiles Kalibr sur les 11 détruits l’ont été dans les régions de Mykolaïv (sud) et Kirovograd (centre), mais la « grande majorité » au-dessus de celle d’Odessa, a dit l’armée. 

Un projectile Onyx a frappé un entrepôt de grain « vide » sur le port d’Odessa, a déclaré Natalya Gumenyuk, une porte-parole de l’armée qui a qualifié l’attaque russe de « massive ».

L’armée a par ailleurs fait état d’autres entrepôts et d’entreprises endommagés par des chutes de débris dans la banlieue de la ville.

Les forces russes ciblent régulièrement cette région du sud de l’Ukraine donnant sur la mer Noire (comme sa voisine Mykolaïv) où se situent des infrastructures portuaires capitales pour le commerce maritime.

Les attaques se sont multipliées depuis l’abandon au mois de juillet de l’accord céréalier qui permettait à l’Ukraine d’exporter librement sa production.

Dimanche, un deuxième cargo de blé ukrainien est cependant arrivé à Istanbul via la mer Noire en empruntant un corridor maritime mis en place par Kiev malgré les menaces de Moscou de s’attaquer aux bateaux entrant et sortant d’Ukraine. 

Egalement au cours de la nuit de dimanche à lundi, dans la région de Dnipropetrovsk, Kryvyï Rig a été attaquée selon les autorités locales, le gouverneur Serguiï Lysak écrivant sur Telegram que la défense aérienne avait « fonctionné contre des drones ennemis« . 

Le chef de l’administration militaire de Kryvyï Rig, Oleksandre Vilkoul, a lui parlé d' »un drone abattu », les chutes de débris ayant causé un incendie — éteint depuis –, sans faire de victime. 

Drones abattus en Russie

Lundi, le ministère de la Défense russe a affirmé sur Telegram que quatre drones ukrainiens avaient été détruits au-dessus de la péninsule annexée de Crimée et du nord-ouest de la mer Noire.

Deux autres drones ont été abattus au-dessus de la région de Koursk, d’après la même source.

« Il n’y a pas de victime« , mais un bâtiment administratif a subi des dégâts, a relevé le gouverneur régional Roman Starovoyt, assurant que la « défense aérienne a fonctionné« . 
Dans la région voisine de Briansk, juste au nord, le gouverneur Alexandre Bogomaz a dénombré trois drones aériens ukrainiens abattus, dont deux dans le district de Souraj (ouest), sans faire état de victime ou de dommages. 

Le ministère de la Défense a lui mentionné deux drones détruits dans la région de Briansk. 
 

Articles récents

FedEx veut licencier 385 personnes en Belgique

L'entreprise de livraison FedEx a annoncé mercredi, lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire, son intention de licencier 385 personnes en...

Notre sélection pour vous