mercredi, juin 19, 2024

Tabaski et climat politique tendu : les bêlements de moutons peu audibles pour le moment au Fouladou

Ne ratez pas!

Les foirails de Kolda sont actuellement peu approvisionnés en moutons de tabaski et c’est quasiment la même tendance dans cette partie sud du pays, selon les informations reçues par Koldanews.

Un responsable de la Maison des Eleveurs rencontré à Kolda au service de l’élevage pointe du doigt le contexte  politique du pays marqué  ces derniers jours par des manifestations violentes, pour expliquer cette situation du marché. A cause de cette tension, « les acteurs de l’élevage sont hésitants et ont peur de mener des opérations Tabaski comme cela se faisait habituellement », a-t-il insisté.

Dans la ville capitale régionale, ce sentiment d’inquiétude lié à la rareté du mouton est partagé. Il urge de tout mettre en œuvre pour que la paix revienne et que les foirails soient suffisamment approvisionnés dans les prochains jours, a  recommandé vivement un père de famille inquiété par la question du mouton à une vingtaine de jours de la fête de l’Aïd El Kébir prévue le 29 juin prochain.

Toutefois, le son de cloche est tout autre du côté de certains observateurs de la vente du bétail. Pour eux, l’espoir est permis. Ils croient dur comme fer que le marché koldois  sera suffisamment approvisionné avant la dernière semaine. Car, «  parquer des moutons pendant longtemps au foirail n’arrange pas les vendeurs à cause de la cherté de l’aliment de bétail. Ils s’organisent pour que le séjour soit le plus bref possible », a-t-il laissé entendre.

ismaila.mansaly@koldanews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

La période de vérification reCAPTCHA a expiré. Veuillez recharger la page.

Articles récents

Tchad: important incendie dans un dépôt militaire de munitions à N’Djamena

Un important incendie ravage mardi soir un dépôt militaire de munitions de la capitale du Tchad N'Djamena, a annoncé...

Notre sélection pour vous