mercredi, mai 29, 2024

Etat-civil : ISCOS en caravane à Kolda pour l’enrôlement des enfants handicapés

Ne ratez pas!

ISCOS poursuit son combat pour la promotion des droits des enfants handicapés. L’ONG vient de sillonner plusieurs localités du Fouladou pour sensibiliser  les communautés sur la nécessité d’enrôler  systématiquement  les enfants  à l’état-civil,   notamment ceux  en situation de handicap. Cette caravane qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre  du projet DEECLIQ,  a l’ambition de toucher 5000 personnes dans ses zones d’intervention de la région de Kolda, a indiqué Sidy Lamine Sané, un des animateurs de ce projet.

A en croire cet agent de l’ONG ISCOS, les enfants « sans-papiers » sont encore légion au Fouladou malgré les nombreuses actions entreprises par les autorités et les partenaires au développement dans la région. C’est pourquoi, cette caravane de sensibilisation est initiée pour promouvoir l’inscription des enfants à l’Etat-civil avec un focus sur les handicapés qui, dit-il,  font l’objet de négligence de la part de certains  parents. « On s’occupe très peu des enfants handicapés. Ils sont négligés, toujours laissés en rade au niveau communautaire », a-t-il regretté. Alors que « sans l’extrait de naissance, on n’existe pas juridiquement. Les parents doivent  comprendre cela », a-t-il ajouté.

Ce projet tirant à sa fin après deux années d’intervention, le Directeur de l’école de Sougou dans la commune de saré Bidji  a mis à profit cette caravane pour jeter un regard dans le rétroviseur et saluer les avancées enregistrées dans la prise en charge des enfants handicapés et de la  promotion de l’éducation inclusive. Ce à travers « l’indentification des handicapés, les visites médicales, la mise en place de clubs inclusifs avec une bonne représentation et responsabilisation des enfants handicapés dans les commissions, les clubs inclusifs de mères d’enfants, le renforcement des capacités des enseignants sur l’éducation inclusive , la carte d’égalité des chances  » entre autres, a énuméré pour s’en féliciter M Baldé.

D’où le plaidoyer fort qu’il a lancé au terme de cette caravane en faveur d’une deuxième phase de ce projet. Un projet  qui, selon lui, a eu à mener « des actions hautement humanitaires » qui ont changé la vie des bénéficiaires qui vivent aujourd’hui dans la dignité.

ismaila.mansaly@koldanews.com

,

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

La période de vérification reCAPTCHA a expiré. Veuillez recharger la page.

Articles récents

La peine de mort: de moins en moins de pays l’appliquent mais le nombre d’exécutions est à son plus haut niveau en 10 ans

En 2023, le nombre d’exécutions a atteint son plus haut niveau en près d’une décennie, notamment en raison d’une...

Notre sélection pour vous