mercredi, mai 29, 2024

KOLDA-profanations du cimetière de Gadapara: 03  suspects interpellés par la police.

Ne ratez pas!



Du nouveau dans l’affaire de  la profanation de 03 tombes, au cimetière de Gadapara, les 16,17 et 19 mars. La police de Kolda vient de procéder à l’arrestation de trois suspects. Le dispositif  de surveillance mis en place par le Commissaire Malick Dieng qui a travaillé en collaboration avec le comité de veille du dit quartier, a permis ces avancées dans cette affaire qui continue de défrayer la chronique.

Revenant sur les détails, le Commissaire de Kolda explique que le mercredi dernier, vers les coups de 13h30mn, un individu dont la présence jugée suspecte, et n’étant pas connu du quartier, a été interpellé à l’intérieur du cimetière.

Interrogé sur l’objet de sa présence sur les lieux, il a déclaré, venir faire son « ziar ».
A la question de savoir, s’il a un parent qui y est enterré de s’expliquer sur l’identité du défunt pour lequel il était venu prier. Il a servi pour réponse, être juste venu, en bon musulman, pour prier, en faveur des morts.

Non  convaincu par ses réponses, décision a été prise de le conduire au siège du commissariat, pour tirer cette affaire au clair malgré l’opposition d’une foule qui s »était massée sur le dite et prête à entrer en action pour le lyncher, a indiqué le commissaire.

Le mis en cause se nomme  Amadou Dit Serigne DIAGNE, né le 07/11/1976 à Louga, de passage à Kolda. Selon ses déclarations, il a quitté Dakar depuis bientôt  deux mois, pour venir se soigner avec la médecine traditionnelle dans le Fouladou.

Une perquisition effectuée à son domicile a permis la découverte d’objets mystiques, dans la salle de bain de sa chambre, dits « DIALANG ». Objets  composés de cornes, de cauris, de gris gris et d’objets de toute sorte. Choses, qui laissent croire à la pratique de la magie noire. Interpellé sur cette découverte, il affirme ne pas en être, le propriétaire.

C’est ainsi qu’il a désigné le nommé, Salif BALDĖ, né le 22/04/1976 à Kolda, vendeur de médicaments traditionnels et tradi-praticien, comme étant son tuteur. Ce dernier interpellé et interrogé, dit ignorer, le propriétaire des objets trouvés. Cependant, il avoue avoir hébergé le mis en cause, pour lui permettre, de se soigner traditionnellement, a fait savoir M Dieng.

Quant au nommé Abdou BALDĖ, âgé de 21ans, tailleur, domicilié à Saré Kemo, il partage la même chambre, que le mis en cause. Toutefois, il dit ignorer le propriétaire des objets trouvés, dans la salle de bain de leur chambre, qu’ils se partagent. Selon, les déclarations de ce dernier, Amadou Dit Serigne DIAGNE, effectue fréquemment, des bains mystiques sur la terrasse. Pour ce qui est de la supposée maladie du susnommé, il n’a jamais été mis au courant puisque ce  dernier, il lui avait déclaré être venu à Kolda, pour ouvrir une boutique de prêt à porter.

Ayant suffisamment d’indices corroborant leur culpabilité, la police décide de les placer en position de garde à vue pour « Profanation et complicité de profanation de sépultures ».

Le procureur a été avisé et l’enquête suit son cours. Les trois présumés auteurs de la série de profanation de tombes à Kolda seront  présentés au parquet le lundi prochain. 

ismaila.mansaly@koldanews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

La période de vérification reCAPTCHA a expiré. Veuillez recharger la page.

Articles récents

Deux Israéliens tués dans une « attaque à la voiture bélier » en Cisjordanie

Deux Israéliens ont été tués tard mercredi soir dans une "attaque à la voiture bélier" près de Naplouse, dans...

Notre sélection pour vous