Nord Stream – Blinken juge les accusations de Poutine « scandaleuses », Biden promet une enquête

Ne ratez pas!

(Belga) Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a récusé vendredi les allégations « absurdes » et « scandaleuses » du président russe Vladimir Poutine qui a accusé les Anglo-saxons d’être à l’origine des explosions dans les gazoducs Nord Stream 1 et 2. Le président Joe Biden a, lui, promis une enquête pour déterminer « ce qui s’est exactement passé ».

« Je n’ai rien à ajouter à ces allégations absurdes du président Poutine selon lesquelles nous ou nos partenaires alliés seraient responsables en quoi que ce soit vis-à-vis de cela », a affirmé Anthony Blinken lors d’une conférence de presse, en dénonçant à nouveau « la campagne de désinformation scandaleuse » de la part de la Russie. S’exprimant aux côtés de son homologue canadienne Mélanie Joly, il n’a pas souhaité « devancer l’enquête en cours » sur l’origine de ces explosions mais dit être en « contact étroit » avec les Européens à ce sujet. « En organisant des explosions sur les gazoducs internationaux qui longent le fond de la mer Baltique, ils ont en réalité commencé à détruire l’infrastructure énergétique européenne », a fustigé vendredi Vladimir Poutine lors d’un discours au Kremlin, imputant ce « sabotage » aux « Anglo-saxons ». Selon le président russe, les États-Unis « font pression » sur les pays européens pour qu’ils coupent complètement leur approvisionnement en gaz russe « afin de s’emparer (eux-mêmes) du marché européen ». De son côté, Joe Biden a promis vendredi l’envoi de moyens sous-marins sur le site des explosions des gazoducs Nord Stream 1 et 2, « pour déterminer ce qui s’est exactement passé », après ce qu’il a qualifié d' »acte de sabotage délibéré ». « Nous allons travailler avec nos alliés pour faire toute la lumière là-dessus », a assuré M. Biden. « J’ai déjà commencé à aider nos alliés à renforcer la protection de ces infrastructures cruciales », a-t-il ajouté. (Belga)

Articles récents

Notre sélection pour vous