dimanche, avril 21, 2024

Laissés en rade dans le programme  de cash Transfert monétaire exceptionnel  à Vélingara

Ne ratez pas!

Les handicapés ruent dans les  brancards

Les handicapés du département de Vélingara saluent  les efforts consentis par l’Etat du Sénégal pour l’amélioration de la situation des personnes vivant avec handicap.  Cependant, ils n’ont pas apprécié leur mise à l’écart dans le cadre du programme cash Transfert  monétaire exceptionnel. Face à la presse hier vendredi, ces personnes  handicapées demandent à l’Etat de rectifier le tir et de les  inscrire dans le registre national unique.

Lancé le 4 juillet dernier  à Kolda par Samba Ndiobène Ka Ministre du Développement communautaire de l’Equité sociale et territoriale, le programme de cash transfert monétaire exceptionnel va permettre  à certains ménages vulnérables  de passer une bonne  fête de tabaski. Par contre d’autres ménages vulnérables regroupés autour de la fédération départementale des personnes vivant avec handicap  eux, se disent laissés  en rade. Face à la presse hier vendredi, ces personnes vivant avec handicap demandent à l’Etat de penser également à ces chefs de ménages handicapés « Nous apprécions positivement ce geste de l’ Etat du Sénégal qui consiste à appuyer  les couches sociales  vulnérables de la société. Mais nous avons constaté la semaine dernière qu’il  y a eu un transfert d’argent à l’endroit des personnes vulnérables de la région de Kolda. A Vélingara,   beaucoup de  personnes  handicapés  n’ont pas bénéficié  de ce transfert d’ argent même ceux  qui détiennent des cartes d’égalité de chance » A dit Habib Sabaly le président de la fédération départementale  des personnes en situation de handicap. Avant d’interpeller les autorités étatiques « Ce que nous demandons à l’Etat au président de la République, c’ est de nous  inscrire     dans le registre national unique pour qu’on puisse bénéficier des retombées de l‘Etat . Nous ne voulons pas être laissés en rade  par rapport à la redistribution des ressources de l’Etat.  Nous sommes plus de 10 000  handicapés dans le département de Vélingara » A –t-il martelé  A l’en croire le registre national unique date de 2012, aussi dira –t-il « Nous voulons être intégrés dans ce registre national unique. »

Babacar Diouf 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Articles récents

Notre sélection pour vous