Interdiction de la manif de Yaw à Kolda : « l’administration est en train de nous priver de nos droits »

Ne ratez pas!

Famara Mané réagit suite à l’interdiction de la marche de YAW qui était prévue à Kolda ce 29 juin. Pour le coordonnateur départemental de YAW,  « le préfet  est en train de nous priver  de nos droits ». Avant d’exprimer son désaccord par rapport au traitement réservé à la lettre d’information de marche adressée à l’autorité administrative.

Selon la tête de liste départementale de YAW, « on n’était pas à la recherche d’une autorisation de marche ». Dans son entendement, «  celle-là est déjà accordée par la constitution ». A travers cette lettre, « nous voulions tout simplement l’informer. A partir de ce moment, il a l’obligation  de créer les conditions pour que les citoyens qui désirent manifester puissent le faire librement et en toute sécurité », a-t-il expliqué.

Appréciant le nouveau mot d’ordre donné par les leaders de Yaw lors de la conférence de presse de ce mercredi matin , M Mané parle d’ « une décision sage » et salue « le sens des responsabilités » de Sonko et Cie que « le pouvoir cherchait à mettre en mal avec  la population dans ce contexte de préparation de la fête de Tabaski ».

Il en a profité pour inviter les koldois à « se faire entendre » à travers le concert de casseroles prévu ce jeudi  30 juin. « Je vous invite à sortir en masse le moment venu pour faire beaucoup de bruit pendant les trente minutes prévues pour ce deuxième concert de casseroles », a-t-il appelé.

ismaila.mansaly@koldanews.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Invasion de l’Ukraine – La Lituanie retient le transit des marchandises russes qui ont atteint leurs limites

(Belga) Les chemins de fer lituaniens ont annoncé mercredi qu'ils suspendaient le transit vers Kaliningrad de certaines marchandises russes...

Notre sélection pour vous