Ukraine: la Berd prête 300 millions d’euros à la Moldavie pour ses achats de gaz

Ne ratez pas!

(Belga) La Banque européenne de reconstruction et développement (Berd) va prêter 300 millions d’euros à la Moldavie pour « renforcer sa sécurité énergétique grâce à des acquisitions stratégiques de gaz pour compléter celles actuellement fournies par la Russie via l’Ukraine », selon un communiqué.

Le prêt est destiné au groupe énergétique public JSC Energocom afin que ce dernier « puisse s’approvisionner en gaz sur les hubs de l’Union européenne », a précisé la Berd. Il financera jusqu’à un cinquième des importations de gaz du pays cette année, qui proviennent actuellement du géant russe Gazprom en vertu d’un contrat arrivant à expiration en 2026. Ce prêt s’inscrit dans le cadre d’un « fonds de résilience » de 2 milliards d’euros débloqué par la Berd au début de l’invasion russe en Ukraine. Il est divisé en une tranche d’urgence de 200 millions d’euros en cas de perturbation de l’approvisionnement et 100 millions de plus qui devront être utilisés pour constituer une réserve stratégique en Roumanie ou en Ukraine. « L’objectif est d’assurer un approvisionnement ininterrompu en gaz à la Moldavie pour garantir les besoins fondamentaux et les moyens de subsistance économiques de 2,7 millions de Moldaves et de réfugiés venus d’Ukraine », a expliqué la Berd dans son communiqué. L’institution souligne notamment le rôle joué par la mise en service en 2021 d’une interconnexion gazière entre la Roumanie, membre de l’UE, et la Moldavie, financé déjà par la Berd. Cette annonce intervient alors que l’Allemagne a activé jeudi le « niveau d’alerte » de son plan d’urgence visant à garantir son approvisionnement en gaz dans le sillage de la baisse de 60% des livraisons russes via le gazoduc Nord Stream. L’Union européenne, réunie en sommet à Bruxelles, se penchait par ailleurs jeudi sur l’octroi du statut de candidat à l’entrée dans l’UE à la Moldavie et l’Ukraine. (Belga)

Articles récents

Birmanie: Aung San Suu Kyi, la prix Nobel de la paix, condamnée pour corruption à 6 ans de prison supplémentaires

L'ex-dirigeante birmane Aung San Suu Kyi, déjà condamnée à onze ans de prison, a subi lundi une peine supplémentaire...

Notre sélection pour vous