Les excuses de la Belgique à la famille de Patrice Lumumba: « C’est un pas en avant mais il faut passer aux actes »

Ne ratez pas!

Des « excuses » réitérées et « enfin » un cercueil, 61 ans après l’assassinat: La Belgique a restitué lundi à la République démocratique du Congo (RDC), lors d’une cérémonie empreinte d’émotion, une dent du héros congolais Patrice Lumumba dont la dépouille va rejoindre un mémorial à son nom à Kinshasa.

« En termes symboliques, c’est intéressant et c’est un pas en avant que le gouvernement belge décide aujourd’hui de s’excuser officiellement envers la famille de Patrice Lumumba et envers les Congolais pour ce qui a été commis comme actes », souligne Sanchou Kiansumba, invité de Fabrice Grosfilley ce mardi matin sur Bel RTL.

Le membre du collectif  » Mémoire Coloniale et Lutte contre les Discriminations » estime toutefois qu’il faut à présent passer aux actes et travailler sur l’histoire coloniale de la Belgique. « Pour nous, il faut aller bien au-delà des excuses. Les excuses, c’est symbolique. Il faut aller dans les actes. Il y a toute une série de choses qui doivent être mises en place. Le Premier ministre en a parlé hier. Le lien entre la colonisation et le racisme ainsi que les discriminations subies par les descendants ici en Belgique », épingle Sanchou Kiansumba. 

Pour lui, il faut dès lors poser des actes concrets contre le racisme et les discriminations. « L’image que l’on a aujourd’hui de l’Africain, du Noir ou du Congolais, c’est une histoire qui a été construite pendant la période coloniale. Tant qu’on aura pas fait un travail sur cette histoire coloniale, sur cette mémoire coloniale, on ne pourra pas lutter contre le racisme actuel », estime Sanchou Kiansumba. 

 

 

Articles récents

Perquisitions chez Donald Trump: les procureurs s’opposent à la publication des raisons de la fouille

Le ministère américain de la Justice s'est opposé lundi à la publication d'un document judiciaire censé donner les raisons...

Notre sélection pour vous