vendredi, juillet 1, 2022

Mise en œuvre des ODD au Sénégal : le CONGAD pour la prise en compte des plus marginalisés et des pauvres

Ne ratez pas!

Le CONGAD déroule une série d’ateliers régionaux avec les acteurs de la société civile pour une meilleure prise en compte de toutes les couches de la population dans l’agenda des ODD. Kolda a organisé son atelier ces 24 et 25 mai avec l’appui de la GIZ et de Sigthsavers et en partenariat avec la Direction Générale de la Planification et des Politiques Economiques (DGPPE). 

Les travaux ont permis  de partager la stratégie « Ne laisser personne en rade » et le plan d’action national de suivi de l’engagement du Sénégal à la charte des données inclusives, selon Seydou Wane secrétaire exécutif de l’ONG FODDE.

A l’en croire,  les parties prenantes ont mis à profit cette occasion pour « échanger sur les politiques, programmes et initiatives en direction de la protection sociale, de l’équité territoriale, de la gouvernance territoriale et de leurs cibles  en vue de relever les défis et enjeux, les acquis, les points forts, les points faibles et de formuler des recommandations » entre autres.

Ainsi, les participants à cet atelier ont-ils fait l’état des lieux sur les laissés pour compte actuels et potentiels en vue de faire les correctifs nécessaires. Mais aussi,  analyser  la banque des personnes vulnérables du Registre National Unifié (RNU) que le Gouvernement du Sénégal a mis en place depuis 2012.

A signaler que les résultats de ces travaux vont  contribuer à l’élaboration de la stratégie nationale « ne laisser personne en rade » dans le cadre  de la mise en œuvre des ODD.

ismaila.mansaly@koldanews.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Notre sélection pour vous