Trafic de drogue à l’AIBD : Arrestation d’une sud-africaine convoyant de l’héroïne et qui accouche d’un prématuré lors de sa détention

Ne ratez pas!
Une passagère sud-africaine d’une trentaine d’années a été appréhendée le 21 février dernier à l’aéroport international Blaise Diagne, avec une valise à double fond renfermant 3,9 kilo d’héroïne pure à 77 %. Quatre sénégalais mouillés dans ce trafic ont été arrêtés par les limiers de l’Office central de répression de lutte contre le trafic de stupéfiants (Ocrtis).Traînant le pas sous le poids d’une grossesse presque à terme, c’est vers 12 h que N. Félicia Mankonkwana tirait une valise qui finit directement entre les mains des douanes et non dans la chambre de son hôtel située à Grand-Yoff.

Selon les informations de l’Observateur, la mule était en provenance de Johannesburg et c’est dans les locaux de l’Ocrtis où elle a été admise pour les besoins de l’enquête que les limiers l’ont poussée à céder et à passer à table. De cet entretien jaillit des données pointues, Félicia retrace alors les minutes de son périple et donne des noms d’acteurs clés mêlés au trafic. Informé que la mule devait être récupérée, c’est au bout de quelques minutes que les douaniers tombent sur un certain F. Dione qui sera arrêté en même temps que son chauffeur Mb Ngom, plus d’indice ont aussi permis de prendre en filature A. Dione et M. Dione qui étaient dans le réceptif à la recherche des 3 derniers suspects.

Commerçante de profession, la mule N  Félicia a été engagée par un certain Ricky James connu des services sud-africains pour trafic de stupéfiants. Félicia devait bénéficier de la somme de 570 000 fcfa si elle avait effectué sans aucune faille son trafic.

D’après l’Observateur, c’est sur la base de dossiers suspects et sur une réservation de court séjour au Sénégal (21 au 26 février 2022) que les agents vont relever des incohérences entre le statut social de la suspecte et sa capacité financière à se payer des vacances courtes.

Au cours de sa détention, Félicia a ressenti samedi dernier, des douleurs au bas-ventre. Elle a aussitôt été acheminée à l’hôpital Nabil Choucair de la  Patte d’Oie où elle a été conduite au bloc. C’est aux environs de 21 heures, que la trafiquante par césarienne a donné naissance à un prématuré de sexe masculin qui a été admis à l’hôpital pour enfants Albert Royer.

La nouvelle maman et ses acolytes, tous sénégalais, ont été présentés devant le procureur de la république du tribunal de grande instance de Dakar, hier lundi.

DakarActu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Notre sélection pour vous