samedi, février 4, 2023

Le football doit être perçu comme une plus-value pour l’économie nationale (dirigeant)

Ne ratez pas!

Le football doit être considéré, à l’exemple de ce qui se passe au Brésil, comme une richesse pouvant apporter de la plus-value à l’économie nationale, a suggéré le président de Mbour Petite-Côte (Ligue 1), Mbaye Diouf Dia.

‘’Avec tout ce qui se passe autour du football, les gens doivent changer de grille de lecture et en faire une richesse pouvant impacter positivement la vie nationale’’, a-t-il déclaré.
En plus des retombées directes et de la visibilité acquise par le Sénégal à la suite de son premier titre continental remporté le 6 février dernier, des dirigeants et des présidents de clubs reçoivent des demandes de partenariat venant de l’étranger, selon M. Dia.
‘’Beaucoup de mes homologues ont reçu des demandes et c’est de l’argent qui pourrait être investi à terme dans notre pays’’, a déclaré le président de Mbour Petite-Côte.
Il a signé un accord de partenariat avec une entreprise italienne depuis 2020.
Après la CAN et la Coupe du monde 2002, des académies ont vu le jour au Sénégal et ont réussi à attirer des investisseurs, a rappelé Mbaye Diouf Dia, membre du comité exécutif de la Fédération sénégalaise de football.
Il est d’avis que les dirigeants du football national doivent encore travailler dans ce sens, avec l’aide de l’Etat et des entrepreneurs nationaux.
Parlant du cas de Mbour Petite-Côte, Mbaye Diouf Dia rappelle qu’il travaille avec une entreprise italienne évoluant dans le management du sport et la construction d’infrastructures sportives.
‘’Si les débuts ont été difficiles à cause de la pandémie de coronavirus, les (…) perspectives sont intéressantes’’ maintenant, a-t-il souligné.
M. Dia estime que le football local a contribué au triomphe du Sénégal à la dernière Coupe d’Afrique des nations.
‘’En plus de l’apport inestimable de nos enfants nés à l’étranger, 16 des joueurs sacrés au Cameroun ont été formés sur le plan local’’, a-t-il signalé.
Le président de Mbour Petite-Côte soutient qu’il y a des possibilités à exploiter au Sénégal, et qu’‘’il suffit d’investir pour que le football soit à l’image des ressources naturelles’’.
Les clubs locaux doivent bénéficier des fonds tirés de la dernière Coupe d’Afrique des nations, pour affronter honorablement leurs adversaires aux compétitions interclubs et aider à relever le niveau des joueurs locaux, selon Mbaye Diouf Dia.
APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Publicité - Bësup Setal

Articles récents

Notre sélection pour vous