mardi, juin 28, 2022

SADIO MANÉ et Coéquipiers et la finale de la coupe d’Afrique …l’école et la formation

Ne ratez pas!
Yaoundé au Cameroun en demi-finale – finale Sénégal contre Burkina, 88 éme minute, Tapsoba et Blati Touré se gênent dans le camp sénégalais. Le ballon est perdu : Ismaïla Sarr – jeune prodige – récupère et envoie Sadio Mané dans la profondeur à gauche, qui parcourt 60 mètres pour venir terminer devant Ouédraogo d’un sublime piqué du gauche ! 3-1 pour les Lions de la Téranga ! La finale est acquise pour les lions et Sadio Mané auteur de la passe décisive du but de Bamba DIENG est le leader absolu d’une équipe du SENEGAL conquérante et combative. Après le sifflet la liesse est indescriptible dans les rues de Dakar et partout à travers le pays, jeunes et vieux ; hommes et femmes tout âge explosent leur joie.
Cette jeune génération de footballeurs particulièrement talentueux   ont en commun d’être de purs produits des académies de football qui allient sport et études. Ces académies de football essaiment partout au Sénégal surtout sur le littoral entre Dakar et Saly.  Depuis le centre Aldo – Gentina des années 80 qui est la première académie du genre à s’installer à Dakar, d’autres ont suivi comme Génération Foot et institut Diambars etc. Ce sont des usines à fabriquer des athlètes dont les plus accomplis pour le football ont pour noms : Sadio Mané ; Idrissa Gana Gueye ; Ismaëla Sarr ; et même le dernier venu Bamba DIENG qui est un véritable rat de surface toujours à l’affût.
C’est le lieu de rendre un hommage et des encouragements aux compatriotes qui sont les initiateurs de ces académies. Il faut couver la réussite dans l’effort ainsi le miracle ou le hasard n’existent pas, seuls l’école et le travail sont les voies les plus sûres pour la réussite dans tous les domaines. La victoire et la consécration dans la compétition – comme dans la vie tout court -suppose une mentalité de gagneur que seule le travail acharné et assidu peut garantir. Le talent ou le don ont des limites surtout pour les disciplines sportives particulièrement exigeantes de la haute compétition.  Aujourd’hui il est acquis et établi que les pratiques mystiques et maraboutiques sont sans efficacité.
En même temps que le peuple exulte au soir de la qualification des lions en finale ; nous nous réveillons le lendemain pour replonger dans la triste réalité de l’école publique sénégalaise – en décadence presque inexorable –   plongée depuis plus d’une décennie dans des grèves cycliques sans fin. Ceux qui demain doivent porter notre pays aux cimes des sciences et des techniques sont dans les rues – victimes collatérales du corporatisme enseignant et d’un gouvernement aux abonnés absents –  les jeunes et élèves de notre pays risquent ainsi de rater la compétition pour l’excellence scientifique et technique au niveau mondial.
Comme Sadio et Compagnie portent le Sénégal au sommet du podium continental et même mondial grâce à l’éducation et la formation reçues, nos enfants surtout ceux dans l’école publique devraient avoir la chance et l’opportunité de recevoir une éducation de qualité qui les prépare à hisser notre pays au rang des nations émergentes. C’est une compétition et l’école doit les y préparer comme les académies nous ont préparés et produit des Sadio Mané et Bamba DIENG etc.…
Ne ratons pas la leçon que nous donne la future consécration des lions ce dimanche à Yaoundé.  Où est notre Jules FERRY ?
Moustapha DIAKHATE                                                                           Expert et Consultant
Ex Conseille Spécial PM

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Notre sélection pour vous