Le Mali a « touché » aux intérêts de la France, selon le ministre malien des Affaires étrangères

Ne ratez pas!

Le ministre des Affaires étrangères malien Abdoulaye Diop a estimé que les tensions entre Paris et Bamako étaient dues au fait que la junte malienne a «touché» aux intérêts de la France en excluant des élections en février.

Selon lui, les partisans d’élections le 27 février, la date initialement prévue, souhaitent que «les mêmes personnes reviennent prendre le pouvoir».

Diop, qui s’exprimait vendredi lors d’un déplacement à Bruxelles, a fustigé les récentes critiques de la France envers la junte, «tout ça parce qu’on a touché à leurs intérêts».

Dans une vidéo dont l’authenticité a été confirmée dimanche par les autorités maliennes, le ministre a accusé la France d’avoir applaudi des coups d’Etat par le passé: «La France, qui dit qu’elle défend la démocratie, elle est allée dans d’autres pays, elle a installé des chefs d’Etats qui ont fait des coups».

Les relations entre la France et son ancienne colonie sont tendues depuis que l’armée a pris le pouvoir à Bamako en août 2020.

Avec Le360 Afrique – AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Birmanie: Aung San Suu Kyi, la prix Nobel de la paix, condamnée pour corruption à 6 ans de prison supplémentaires

L'ex-dirigeante birmane Aung San Suu Kyi, déjà condamnée à onze ans de prison, a subi lundi une peine supplémentaire...

Notre sélection pour vous