mardi, janvier 18, 2022

Des policiers italiens refusent de porter leurs nouveaux masques car ils sont roses

Ne ratez pas!

Un syndicat de policiers italiens a dénoncé l’allocation de masques FFP2 de couleur rose aux forces de l’ordre dan certaines provinces du pays, couleur susceptible selon lui de « porter atteinte à l’image de l’institution« .

Dans une lettre au chef de la police nationale publiée sur son site internet, le secrétaire général du Syndicat autonome de la police (SAP) s’insurge contre ces « dispositifs de protection d’une couleur excentrique par rapport à l’uniforme, et qui risquent de porter atteinte à l’image de l’institution« .

Stefano Paoloni exige « des masques de couleur différente (blanc, azur, bleu ou noir) et en tout cas conformes à l’uniforme » dont la couleur dominante est le bleu.

Dans une note citée par la presse italienne, le syndicat précise que son intervention « ne naît pas d’un préjugé contre cette couleur mais du fait que l’utilisation de l’uniforme est règlementée« .

Selon le SAP, organisation professionnelle qui revendique environ 20.000 adhérents, soit un policier italien sur cinq, des masques roses ont été distribués dans de « nombreux commissariats » des provinces de Pavie, Varèse, Ferrara dans le nord, et Syracuse en Sicile. Or deux ans après le début de la pandémie de Covid-19, « il semble difficile d’imaginer des difficultés d’approvisionnement de dispositifs de protection individuelle« , souligne le syndicat.

Sur Twitter, la vice-ministre des Infrastructures (centre-gauche) Teresa Bellanova a estimé que « le respect pour l’uniforme ne vient pas des couleurs, mais du comportement et du travail des hommes et des femmes qui portent cet uniforme« .

Articles récents

Notre sélection pour vous