Ouverture Campagne : Ousmane Sonko défie ses adversaires et attaque le président de la République

Ne ratez pas!
Le candidat de la coalition Yewwi Askan Wi (YAW) a donné rendez-vous à ses militants au terrain de Jatiir dans le quartier populaire de Lyndiane. Ousmane Sonko adoubé par les responsables de sa coalition est revenu sur son programme et plus précisément sur la monnaie locale pour parler  d’économie sociale et solidaire.« La Casamance est un espace logique et intégré comme les autres localités du pays. Nos adversaires sont dépassés par le système de l’économie sociale et solidaire. C’est cette économie qui permet de développer les activités économiques locales. Je dis, vous avez les conditions d’avoir votre autonomie.  J’ai dit que je veux que la Casamance soit prépositionnée numéro 1 sur l’économie numérique. La monnaie complémentaire n’est autre qu’un instrument d’échange dans l’espace intégré. Ce surplus de francs CFA sera utilisé pour financer des infrastructures. Cette monnaie complémentaire serait rejetée en Europe si elle n’était pas bonne pour l’économie d’un pays », précise le président de PASTEF/Les Patriotes.

Et comme à son habitude, le candidat de YAW de pousser le bouchon pour mettre dos au mur ses adversaires et ses détracteurs. « Des  indépendances jusqu’à nos jours, un programme pour la municipalité n’a jamais autant suscité un débat. Le programme n’est plus pour le territoire de la Casamance mais national. Je demande aux candidats locaux qui le critiquent de présenter leurs programmes. Je demande aux sortants de faire leur bilan  avant de présenter le programme pour les cinq ans. S’ils sont garçons comme le disent nos amis ivoiriens, d’accepter la confrontation programmatique. Les nullards de la politique n’ont pas leur place dans la politique au Sénégal. Seuls les singes occupent les médias pour insulter », peste le candidat.

Ousmane Sonko n’a pas manqué de titiller le président de la République. « Ils n’ont pas de vision territoriale mais une vision locale de commune. Tout vote pour BBY permet à Macky Sall de préparer 2024. Votez tout le monde sauf BBY. La preuve, c’est Macky Sall qui a emmené l’ethnicisme et régionalisme dans la politique », conclut le candidat de YAW.

DakarActu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Notre sélection pour vous